Qualcomm et Broadcom mettent un terme à leur guerre judiciaire

Les deux groupes ont annoncé qu'ils mettaient un terme à leur opposition sur le front des brevets logiciels. Broadcom accusait Qualcomm de violer deux de ses brevets. Ce dernier l'accusant également d'exploiter illégalement deux brevets. Les technologies pointées du doigt : des mécanismes liés aux téléphones portables, aux matériels  Bluetooth et aux équipements Internet sans fil. Les modalités de l'accord conclu entre les deux géants n'ont pas été dévoilées.

Annonces Google