La réorganisation du top management de RIM se précise

Une commission va évaluer la possibilité de mieux répartir les rôles entre les actuels co-dirigeants du groupe : Mike Lazaridis et Jim Balsillie.

La pression est telle chez RIM que la cocotte était sur le point d'exploser. Après l'annonce des résultats trimestriels relativement décevants et le départ de plusieurs hauts dirigeants, le fabricant de smartphones canadien a finalement cédé à l'appel du pied lancé par plusieurs de ses actionnaires.

Réclamant une meilleure répartition des rôles entre les deux actuels co-dirigeants Mike Lazaridis et Jim Balsillie, les actionnaires sont obtenu gain de cause. Ainsi, le conseil d'administration de RIM a décidé de mettre en place une commission pour évaluer la possibilité de séparer les fonctions de directeur général et de président du conseil d'administration.

Mais, le ravalement de management qui se prépare pourrait être plus profond avec l'hypothèse d'un changement d'hommes et pas seulement de fonctions. L'avis de la commission interviendra dans un contexte tendu pour RIM qui doit également répondre à une lettre anonyme publiée sur Internet fustigeant le management de RIM.  

RIM / Blackberry