Bull fournit un des plus puissants supercalculateurs au Japon

La performance du supercalculateur, de près de 1,3 pétaflop, en fait l'un des les trois plus puissants du monde.

Le Commissariat à l'Energie Atomique (CEA) a retenu Bull pour équiper et assurer la maintenance et l'exploitation du futur centre de calcul qui sera installé à Rokkasho (Japon), au sein de l'International Fusion Energy Research Center (IFERC).

Destiné à permettre des modélisations/simulations avancées dans le domaine des plasmas et des matériaux pour la fusion contrôlée, cet équipement sera mis à la disposition des chercheurs européens et japonais pour une période de 5 ans, à partir de janvier 2012.

Le nouveau supercalculateur est conçu pour être opérationnel 24h/24. Sa puissance de près de 1,3 pétaflop le place parmi les plus puissants systèmes au monde. Il ferait même partie des trois plus puissants supercalculateurs du monde.

Pour la partie calcul, il réunit au sein d'une architecture en grappe pas moins de 4 410 lames bullx série B, intégrant 8 820 processeurs Intel Xeon de type Sandy Bridge et 70 560 cœurs. Le supercalculateur sera équipé de bullx supercomputer suite advanced edition, la suite logicielle développée et optimisée par Bull pour les systèmes de classe pétaflopique basés sur le système d'exploitation Linux et intégrant de nombreux composants Open Source.

Serveurs / Supercalculateur