L'Europe verse 3 milliards d'euros pour les nanotechnologies

La Commission européenne, soutenue par les Etats membres et des industriels, a choisi d'investir 3 milliards d'euros dans la recherche en nanoélectronique. Ce partenariat public-privé baptisé ENIAC, a pour but de développer le secteur des semiconducteurs en Europe, qui compte de nombreuses usines sont déjà présentes en Irlande, France et en Allemagne, pour adresser des marchés tels que l'électronique grand public, l'automobile, la santé et l'environnement. Le projet ENIAC devrait débuter ses activités à partir de 2008.

Innovation