La vidéoconférence HD pour sauver des vies Priorité à l'adaptation de la qualité vidéo à la bande passante

Comment s'est déroulée la phase de choix de la solution ?

'vidyo a accompagné avec réactivité tous les aménagements technologiques
"Vidyo a accompagné avec réactivité tous les aménagements technologiques nécessaires" © HEGP

"Un partenariat direct entre lasociété Vidyo et l'équipe Télégéria apermis la mise en place de la solution et vérifier son usage en médecinegénérale, en EHPAD, dans un autre CHU en lien direct avec l'HEGP et en multipoint.

Quels ont été les principaux critères de sélection initiale ?

Une qualité d'images et de son adaptés à la bande passante, des possibilités de partage d'applications notamment d'images vidéos d'une caméra main, de tracés ECG acquis avec un électrocardiographe numérique, d'accès aux images radiologiques partagées avec le logiciel SMN Router de la société ETIAM : le but de ces partages est d'offrir aux spécialistes qui donnent des avis l'ensemble des informations utiles pour qu'ils puissent prendre une décision en confiance. L'interface avec le dossier médical est aussi un critère majeur s'agissant de sessions cliniques qui doivent faire l'objet d'un compte rendu comme l'exige le décret sur la télémédecine.

Quels ont été les principaux critères de décision finale ?

La décision d'installer cette plateforme a été prise en prenant en compte le dynamisme de la société Vidyo qui a su s'adapter au contexte médical hospitalier et de l'EHPAD en accompagnant avec réactivité tous les aménagements technologiques que nous venons de décrire comme essentiels pour les spécialistes. Nous disposons ainsi d'une plateforme qui est formatée dans une perspective proche de l'industrialisation. La technologie SVC et la possibilité de se connecter avec un ordinateur standart dans un cabinet médical ont représenté des critères de choix décisionnels forts.

D'autres plateformes interopérables existent : Le Frontline Communicator de chez Audisoft à été évalué mais nous n'avons pas pu l'utiliser dans ce contexte pour diverses raisons, un des principaux motifs et l'absence d'image retour du spécialiste qui du point de vue de l'acceptabilité risque de diminue la confiance du patient ou de l'interlocuteur demandeur. La station Téléprésence Cisco répondait aux problématiques qualitatives dans notre activité en 2009à 2011 mais la plateforme healthPresence de Cisco actuellement commercialisée n'est pas interopérable. Concernant les solutions Polycom et Tandberg nous n'avons pas eu l'opportunité de les tester en clinique pour les soins, l'impact en terme de coût est plus élevé et méritera surement une analyse. Une évaluation économique cohérente devrait être proposée en fonction de l'impact budgétaire lors d'une implantation territoriale ".

Innovation / Réseaux