8 conseils pour réussir la virtualisation de ses postes de travail La mobilité, une évolution du périmètre à ne pas sous estimer

6 / Intégrer les évolutions de son projet de virtualisation

La direction des Systèmes d'information doit se montrer sensible à l'évolution du périmètre de son projet, notamment sur la prise en charge de futures flottes de matériels (ordinateurs portables, smartphones, tablettes tactiles...). Si aujourd'hui la mobilité et le télétravail ne sont pas encore trop développés, cela ne veut pas dire qu'ils ne le seront pas demain. "Une fois la cartographie de ses ressources informatiques effectuées, il faut également penser aux nouveaux usages procurés par la virtualisation et les nouvelles opportunités de travail à distance que cela pourra procurer aux collaborateurs et les bénéfices que pourra en tirer l'entreprise", prévient Fabian Fargearel, consultant chez Devoteam Solutions.


"Il est utile de pouvoir configurer à la volée ses machines virtuelles" (Philippe Pech - RES Software)

7 / Accompagner les utilisateurs dans le changement   
Un projet de virtualisation de postes de travail est voué à l'échec si l'adhésion des utilisateurs n'est pas au rendez-vous. "Il est impératif d'accompagner l'entreprise dans la phase de gestion du changement sans quoi la virtualisation peut être rejetée par les utilisateurs notamment si les aspects liés à la personnalisation du projet n'ont pas été bien amenés", fait savoir Michel Launay, consultant virtualisation postes de travail chez Bull. Car si les DSI cherchent bien souvent avec la virtualisation à uniformiser le plus possible les postes et à limiter la personnalisation, les utilisateurs peuvent se braquer si ils ne retrouvent pas lundi matin leur bureau tel qu'ils l'avaient laissé vendredi soir.

 

8 / Faciliter l'export des bureaux personnalisés

La virtualisation des postes de travail permet de détacher le poste physique d'un utilisateur et de lier ce dernier à une machine virtuelle. Une situation qui peut nuire dans certains cas au retour sur investissement du projet. "Si on dédie une machine virtuelle pour chaque utilisateur, les économies attendues pourront fondre à mesure que les besoins pour les stocker augmenteront c'est pourquoi il est utile de pouvoir les configurer à la volée avec des solutions dédiées pour permettre aux utilisateurs de retrouver leur environnement de travail quel que soit le terminal sur lequel ils se connectent", fait remarquer Philippe Pech, Country Manager de RES Software.

Virtualisation / Mobilité