ZTE et Huawei en embuscade sur le marché des smartphones

Ces deux acteurs arrivent sur le marché des smartphones avec des prix très agressifs, poussés par l'OS libre Android. De quoi réaliser des marges en entreprise sur les flottes de portables.

Avec une croissance de 30% en 2009, le marché des smartphones devient incontournable, même en entreprise. Mais face aux directions métiers qui réclament des appareils téléphoniques sophistiqués, et souvent onéreux, les DSI se doivent aussi de trouver des solutions efficaces, un bon compromis entre fonctionnalités et coût.

Et sur ce segment, les équipementiers chinois pourraient s'avérer être la solution face aux produits d'Apple, de Rim, ou encore de Nokia. Longtemps distribués en marque blanche pour d'autres constructeurs, les terminaux de ces entreprises sont en effet bien moins chers que ceux des géants du secteur.

Huawei et ZTE, dont les origines se situent dans les équipements télécoms, arrivent en effet sur le marché français des smartphones, et pourraient combler les désirs de DSI devant équiper d'une flotte importante des sociétés dont les cadres souhaitent bénéficier des avantages du pushmail et de la 3G.

huazte
Huawei et ZTE proposent des smartphones, moins cher. © Huawei / ZTE

ZTE a commencé son intrusion sur le marché hexagonal en proposant en mai 2009 le modèle X760, dont les performances, relatives, n'ont pas retenu l'attention. Mais voilà que ZTE annonce aujourd'hui qu'Android, le système d'exploitation à base de Linux de Google, sera proposé en France sur un modèle ZTE au premier trimestre 2010. Une adoption effectuée grâce à l'adhésion de ZTE à l'Open Handset Alliance, l'organisation qui gère les développements d'Android.

Et c'est aussi via Android que Huawei, autre acteur chinois, propose un "iPhone like" depuis novembre en France, et ce à prix réduit. Vendu à 279 euros nu, mais proposé à 39 euros avec abonnement, le modèle U8230 possède un écran tactile de 3,5 pouces, pèse 135 grammes, et est équipé d'un processeur Qualcomm MSM7200A cadencé à 528Mhz, d'une mémoire ROM de 256 Mo et d'une mémoire RAM de 192Mo extensible via une carte Micro SD jusqu'à 16Go.

Surtout, il est tribande GSM, GPRS, EDGE et bibande HSDPA et HSUPA. Il dispose par ailleurs de la fonctionnalité Wifi 802.11g, d'un GPS et du Bluetooth. 300 heures de veille et 210 minutes en conversation sont promis grâce à une batterie d'une capacité de 1500 mAh.

D'ici à la fin du premier trimestre 2010, ce sont pas moins de deux appareils smartphones à moindre coût qui viendront donc concurrencer les appareils déjà présents, eux aussi fabriqués en Chine, mais vendus deux fois plus cher.

Systèmes d'exploitation / Terminaux sans fil