En savoir plus
Nathalie Kosciusko-Morizet (Secrétaire d'Etat à l'économie numérique)

Le grand emprunt se décline en deux grandes enveloppes : d’une part 2 milliards d’euros pour les infrastructures en vue d’équiper les zones périurbaines et rurales, d’autre part 2,5 milliards d’euros qui seront centrés sur les pratiques, les usages et les contenus numériques. A la différence de la première, cette seconde partie ne fera pas l’objet de contraintes territoriales en termes de dossiers de candidature.

Publiée le : 07 avril 2010