Dossier Genymobile : le Français qui veut devenir le Red Hat d'Android

Start-up montante dans le monde Android, Genymobile change de dimension. Ses deux fondateurs sont partis s'installer à San Francisco, et viennent de boucler une nouvelle levée de fonds.

Vous ne connaissez pas encore son nom, mais tous les développeurs Android eux, connaissent Genymotion : l'émulateur Android utilisé par plus de 3 millions d'entre eux. Créée en 2011, Genymobile, la start-up qui a créé Genymotion, s'est faite un nom dans la communauté des développeurs Android grâce à cet émulateur, mais c'est en tant que prestataire de services sur Android que l'entreprise a démarré son activité. "Nous sommes partis d'un constat. En 2010, quand nous avons commencé à réfléchir à l'entreprise, le marché du mobile commençait à exploser avec l'arrivée de l'iPhone, les premiers modèles sous Android arrivaient. On assistait alors à la création d'énormément de 'Mobile Agency' positionnées sur la création d'apps mobiles."

Alors que beaucoup d'agences web se sont alors transformées en Mobile Agency, Arnaud Dupuis, un ancien de Devoteam et Angélique Zettor, ex-Linagora, vont choisir de proposer leurs services non pas au marketing ou la communication, mais aux DSI. "Nous venions de SSII. Tant Devoteam que Linagora travaillaient sur le marché B2B, un segment pas du tout adressé par ces Mobile Agency. Qui allait aider les DSI à intégrer cette évolution massive des usages au travail ? Dès le départ, nous voulions être le Red Hat d'Android. C'est-à-dire avoir des solutions et une offre de services pour les professionnels non pas pour Linux, mais pour Android." Le ton est donné.

Genymotion : un émulateur Android alternatif à celui de Google

Les locaux de Genymobile à Chatelet, dans le centre de Paris. © Genymobile

En parallèle aux projets qu'ils mènent pour JCDecaux, Orange, Sanofi ou Tesco, Genymobile développe Genymotion, cet émulateur dont le succès va littéralement réécrire le destin de la start-up. "Nous avons commencé par la partie service, car en France il est beaucoup rapide de financer un projet en délivrant du service qu'en levant des fonds", précise Arnaud Dupuis. "Nous avons développé cet émulateur en premier lieu pour nous-mêmes ! Nous ne pensions pas en faire une offre commerciale à l'origine. L'émulateur que fournissait Google était bien trop limité. Ce n'était pas véritablement un émulateur professionnel. Il était horriblement lent, faisait perdre de 1 à 2 heures par jour aux développeurs et n'était absolument pas intégrable à tous nos outils de qualité, de tests, etc. Impossible de l'utiliser dans une démarche d'intégration continue. C'est pourquoi nous avons décidé de développer notre propre émulateur."

Genymotion est utilisé par Facebook, Twitter, IBM... et Google

Publié en open source, Genymotion rencontre rapidement le succès auprès des développeurs. Ils vont le télécharger massivement. "Nous nous sommes dit que nous devions en faire une véritable solution commerciale que nous avons lancée en novembre 2013.  Aujourd'hui, c'est une success story qui continue puisque nous comptons 3,3 millions d'utilisateurs actifs, avec 5 à 10 000 nouveaux utilisateurs par jour, un chiffre dont j'écarte les utilisateurs qui installent Genymotion sur leur desktop pour faire du Clash of Clan ou Snapchat au bureau sans attirer l'attention !" Genymobile est devenu l'émulateur de référence pour tous les développeurs Android professionnels. Facebook, Twitter, IBM, même Google l'utilisent. "Notre objectif était que notre émulateur soit tellement bon qu'il soit utilisé lors de toutes les démonstrations des développeurs lors des conférences, et nous y sommes parvenus l'année dernière. Lors de la Droidcon dans la Silicon Valley, toutes les démonstrations ont été réalisées sur Genymotion, et même Twitter a fait la démonstration de la nouvelle version de leur application sur notre émulateur et ils ont même mentionné Genymotion à la fin de leur présentation !"

Genymobile bénéficie d'une excellente image auprès de la communauté, mais surtout d'une l'excellence technique sur Android reconnue même par Google. Illustration de ce savoir-faire, il a fallu 1 semaine et demie pour ses développeurs pour proposer une image Android 5 pour Genymotion alors que, pour un travail comparable, il a fallu plus de 6 mois pour les principaux constructeurs de smartphone pour y parvenir !

Autour du même sujet