La start-up, du rêve à la réalité

De nombreux étudiants, salariés, … rêvent de plus en plus de créer leur propre entreprise. Ce besoin de se réaliser devient de plus en plus pressant dans notre société. Alors, rêve ou réalité ?

En tant que membre du jury et du comité de pilotage d’un incubateur breton, nous avons pu depuis plusieurs années constater les évolutions des besoins de chaque futur entrepreneur qui se présente à nous.

Différents types de profils se présentent de manière assez récurrent. Nous avons les jeunes étudiants, les cadres de grandes entreprises souhaitant réorienter leur carrière et des personnes en recherche d’emploi qui décident de se tourner vers l’entreprenariat.

Lors d’une conférence à laquelle nous avons assisté à l’ADAE en Mars dernier, Jean David Chamboredon (Président exécutif du fonds d'investissement ISAI ) nous interrogeait à savoir si « tout le monde peut il être entrepreneur ? ». Excellente question à laquelle il est finalement très difficile de répondre mais dont l’expérience nous l’apprendra.

Créer une start-up est finalement accessible à tout le monde. On rêve de son projet, on l’imagine, on en parle, on réfléchit à un nom, … C’est la première étape d’un long cheminement. Souvent, cette période est la plus euphorique, celle ou l’on s’imagine déjà dans la Silicon Valley à flirter avec des Facebook et des Google.

Puis vient la phase de lancement, celle ou l’on inscrit sa société au registre du commerce et des sociétés. Grande étape ! Ca y est, c’est lancé. C’est à ce moment finalement ou l’on se confronte réellement à son esprit entrepreneurial… ou non.

Entrepreneur, c’est entreprendre bien évidement. C’est également et surtout, prévoir, anticiper, créer, innover,… ces 4 verbes sont ceux qui feront partie intégrante de toute la vie de l’entrepreneur. La désillusion peut être fatale.

Nous revenons à nos profils entrepreneurs. Que vous soyez étudiant, salarié, en recherche d’emploi,… peu importe. Vous ne saurez qu’en vous confrontant à l’entreprise si votre caractère est compatible avec sa bonne gestion.

La start-up on la rêve, la réalité peut être parfois être source de désillusion. Seule votre capacité à vous remettre en question et votre acceptation à vous faire accompagner feront votre succès.

Autour du même sujet