Pourquoi tout pourrait mal tourner pour Uber, l'entreprise la plus controversée du monde Personne ne sait ce que rapportera son introduction en bourse

Après la levée de 1,2 milliard de dollars, Uber était valorisée 41 milliards (la plus haute valorisation pour une entreprise non cotée). Dès cette année ou l'année prochaine, Uber pourrait entrer en bourse. Mais certains analystes affirment qu'il pourrait avoir du mal à répondre aux attentes générées par sa valorisation colossale.

"Les analystes affirment que, au moment de son entrée en bourse, Uber devra avoir au moins doublé sa valeur actuelle pour satisfaire les investisseurs, ce qui mettrait l'entreprise dans le même panier que Facebook, valorisée 104 milliards de dollars au moment de son entrée en bourse," a déclaré Heather Somerville dans un article publié sur le site du San Jose Mercury News.

Certains analystes affirment que la valorisation de l'entreprise pourrait générer des attentes auxquelles Uber aurait du mal à répondre

Aswath Damodaran, professeur de finance à la Stern School of Business de l'université de New York a déclaré à Mercury News : "En levant cette somme, ils se promettent le même avenir que Facebook. Uber a-t-il le potentiel d'être le nouveau Facebook ? Absolument. Mais gardons à l'esprit que le premier trouble-fête n'est pas toujours le vainqueur."

Uber aurait d'ailleurs signé un contrat avec Goldman Sachs stipulant que si l'entreprise n'entre pas en bourse avant quatre ans, elle devra lui verser des intérêts. Pour entrer en bourse, Uber devra publier ses rapports financiers, et ils pourraient montrer que sa croissance n'est pas aussi forte que les investisseurs le pensent.. 

Uber