Wistiki, qui géolocalise les objets perdus, valorisé 16,5 millions d'euros

La start-up qui commercialise Wistiki vient de boucler un tour de table de 1,5 million d'euros auprès d'investisseurs privés.

Wistiki vient de boucler un deuxième tour de table de 1,5 million d'euros auprès d'investisseurs privés. L'opération valorise la start-up 16,5 millions d'euros. Fondée en janvier 2014, Wistiki commercialise un accessoire qui permet de retrouver ses objets perdus depuis son smartphone.

La start-up avait enregistré 81 000 euros de pré-commandes sur le site de financement participatif My Major Company avant de lancer son industrialisation 100% made in France. Elle a bouclé un tour de table de 225 000 euros en mai 2014. Fondée par trois frères, Bruno, Théo et Hugo Lussato, Wistiki a enregistré un chiffre d'affaire d'un million d'euros en 2014, après deux mois de commercialisation. 

Commaunauté pour traquer les objets perdus

Le device Wistiki peut être attaché à un trousseau de clés ou à tout autre objet que l'on souhaite surveiller (portefeuille, sac à main ou même voiture !). Depuis l'application, qui gère jusqu'à 10 Wistiki sur un même smartphone, l'utilisateur peut faire sonner le device pour le retrouver rapidement, ou bien demander à recevoir une alerte lorsqu'il s'éloigne du smartphone. Et en cas de perte du smartphone, il est possible de le faire sonner en appuyant sur son Wistiki. Surtout, la jeune pousse s'appuie sur une communauté : quand un utilisateur passe à côté d'un objet signalé perdu, il peut se mettre en relation avec le propriéraire de l'objet... Qui reçoit de toute façon automatiquement les coordonnées GPS de son objet.

Levée de fonds