Numa lève 3 millions d'euros auprès de la MAIF

Adéo, Leroy Merlin et le cabinet de conseil Roland Berger entrent aussi au capital de la structure d'accompagnement des start-up, PME et grands comptes.

La MAIF semble bien décidée à se positionner dans l'e-business. Une semaine après l'annonce d'un investissement d'1,7 million d'euros dans le site Mesdepanneurs.fr, Numa dévoile un tour de table de 3 millions d'euros auprès de l'assureur. Adéo, Leroy Merlin et Roland Berger entrent aussi au capital de l'accélérateur pour un montant non dévoilé. Une levée de fonds qui intervient un peu plus d'un an après la campagne de financement participatif d'un million d'euros sur SmartAngels. La MAIF devient ainsi actionnaire de Numa aux côtés des salariés et de 330 investisseurs privés.

Co-accélération avec des start-up et grands groupes

15 Numa dans le monde en 2019

Grâce aux fonds levés, Numa compte financer l'internationalisation de son pôle accélération en s'implantant dans 15 écosystèmes d'ici 2019 et en accélérant 700 start-up en cinq ans. La société compte aussi aider 250 entreprises à effectuer leur transformation numérique sur cette période.

En mai dernier, Numa a lancé son nouveau programme d'accélération, Numa Sprint, qui remplace Le Camping après quatre ans et six saisons. 25 start-up parisiennes ont intégré l'accélérateur pour six mois. L'accélérateur s'est aussi lancé à Moscou en mars puis à Bengalore quelques mois plus tard. Romain Amblard, directeur accélération fraîchement nommé, a aussi annoncé sur le JDN la création d'un programme de co-accélération entre des start-up et des grands groupes et la constitution d'une nouvelle équipe pour gérer le pôle.

Levée de fonds / Incubateur