Loïc Le Meur dévoile Leade.rs, sa nouvelle start-up

L'entrepreneur informera des avancées de sa nouvelle start-up chaque semaine dans une newsletter.

Loïc Le Meur vient de dévoiler quelques détails sur la start-up qu'il est en train de créer. "Je travaille sur une application et un site qui permettent de découvrir les meilleures personnalités exécutant des choses extraordinaires dans leur domaine en ce moment", explique-t-il dans la newsletter qu'il a créé pour tenir ses abonnés au courant de l'évolution du projet. La start-up, baptisée Leade.rs, mettra donc en avant les talents du moment et les leaders de demain. "Qui sont les stars montantes les plus importantes dans des secteurs comme le Bitcoin, l'Internet des objets, le futur de la santé ? Qui sont les nouveaux leaders les plus influents au Moyen-Orient ? (...) Trouver les meilleurs éléments dans chaque secteur me semble important à de nombreux points de vues", explique l'entrepreneur. L'accent sera mis dans un premier temps sur le secteur tech mais le site ne s'y limitera pas.

Dénicher des speakers pour des évènements

La start-up pourrait servir à des organisateurs d'évènements, pour trouver de bons speakers. Qui décidera des personnalités présentes sur le site ? "Mon rêve est que ce soit crowdsourcé, et non centralisé", assure Loïc Le Meur, qui veut rassembler un réseau de "curators" triés sur le volet qui mettront en avant les personnalités et créeront des sujets de discussion autour d'eux.

En novembre dernier, Loïc Le Meur avait annoncé sur les réseaux sociaux travailler sur un nouveau projet. "Aujourd'hui, je travaille sur une nouvelle start-up. Quelle meilleure occasion pour lancer ma propre newsletter personnelle et raconter chaque semaine environ comment avance le projet", écrivait alors Loïc Le Meur dans un post de blog. L'entrepreneur français expatrié dans la Silicon Valley, fondateur de Seesmic et de la conférence LeWeb -qu'il a racheté à Reed Midem en avril dernier avant d'annuler l'édition 2015- relate en temps réel l'évolution de son projet auprès des abonnés à sa newsletter. "C'est une expérience, de passer des conversations sur les réseaux sociaux à des emails personnels. J'utilise mon compte personnel pour envoyer [la newsletter]." 500 personnes avaient déjà souscrit à la newsletter moins d'une heure après que l'entrepreneur a posté des messages sur Facebook, Twitter, Linkedin et Google Plus.

 

LeWeb / Seesmic