Aereo lève 34 millions de dollars et nargue les networks américains

Le service de streaming TV, dont l'expansion est ralentie par la bataille juridique que lui livrent les chaînes traditionnelles, semble toutefois confiant sur son avenir.

Aereo vient de finaliser une levée de 34 millions de dollars auprès de ses actionnaires historiques Highland Capital Partners et FirstMark Capital ainsi que d'IAC, de Gordon Crawford et d'Himalaya Capital Management, notamment. Les fonds devraient permettre au service de streaming TV de "se développer rapidement sur tout le territoire" américain et d'accroitre ses effectifs. Cette nouvelle levée porte à près de 100 millions les fonds levés par Aereo depuis sa création.

Lancée en mars 2012 à New York, la start-up qui propose d'accéder via Internet à une trentaine de chaînes pour quelques dollars par mois a progressivement étendu sa couverture du territoire américain. Mais plus lentement que prévu. Alors qu'elle avait promis d'être présente dans 22 villes américaines fin 2013, seules 10 d'entre elles sont pour l'instant desservies. Cinq nouveaux marchés devraient s'y ajouter d'ici la fin du premier trimestre 2014. Attaquée par les grands networks américains, qui l'accusent de voler leurs contenus, elle est engagée dans une bataille juridique qui devrait se terminer devant la Cour Suprême des Etats-Unis (lire le dossier : "Le live en streaming va-t-il tuer la télévision ?", du 31/05/13). Le fondateur et CEO d'Aereo, Chet Kanojia, se dit confiant et assure opérer en conformité avec la loi.

Juridique / Streaming