2014 : Plus de business angels mais moins de financements

Baromètre business angels S2 2014 Selon le baromètre élaboré par France Angels, la majorité des réseaux de business angels restent optimistes pour le premier semestre 2015.

Le réseau de business angels France Angels a réalisé, avec BFM Business, le Baromètre des Business Angels pour le second semestre 2014. 58 réseaux de business angels ont répondu à l'enquête, sur les 76 interrogés.

41% des réseaux indiquent une hausse du nombre de leurs business angels, contre 26% au 1er semestre 2014. 48,3% des réseaux estiment aussi que les dossiers de start-up qu'ils ont étudiés sont de meilleure qualité qu'auparavant. Pourtant, le nombre de projets financés est à la baisse pour 47% des réseaux, et les montants investis ont diminué pour 41% des réseaux.

Enfin, le nombre d'entreprises financées en cessation d'activité reste stable par rapport au baromètre précédent, malgré une conjoncture économique difficile.

business angels01
Evolution de la situation au deuxième semestre 2014 © France Angels et BFM Business

Quant aux perspectives pour le premier semestre 2015, les réseaux de business angels se montrent plutôt optimistes. La grande majorité d'entre eux prévoit un semestre stable ou en hausse, pour ce qui est du nombre de business angels, du nombre de projets proposés et financés et des montants investis.

La proportion de ceux qui envisagent à la hausse des différents indicateurs est d'ailleurs bien plus élevée que dans les perspectives précédentes. Le nombre de projets financés est notamment prévu en hausse de 33%, contre 19% lors de la projection sur le second semestre 2014. Cela peut s'expliquer notamment par les effets attendus de la loi de finances rectificative 2014 qui ont permis la déréglementation des SIBAs (Sociétés d'investissement des Business Angels) (Lire : "Législation : ce qui change en 2015 pour votre start-up", du 27/01/15).

business angels 02
Perspectives pour le premier semestre 2015. © France Angels et BFM Business

France Angels et BFM Business ont par ailleurs demandé à 305 business angels si diverses mesures législatives sont selon eux de nature à favoriser leur investissement en France. La loi de finances rectificative 2014 et la loi Macron sont vues de manière positives par les business angels, même si beaucoup sont plutôt nuancés sur la loi Macron, peut-être par manque de visibilité : les débats se déroulent en ce moment à l'Assemblée Nationale.

business angels03
Question d'actualité posée à 305 business angels. © Farnce Angels et BFM Business

Autour du même sujet