"Le plus gros facteur d'échec en crowdfunding ? Une campagne mal préparée"

carlos silva, président et coo de seedrs.
Carlos Silva, président et COO de Seedrs. © Aude Fredouelle - JDN

Pour Carlos Silva, président et COO de la plateforme de financement participatif britannique Seedrs, "la plupart des échecs de campagnes viennent d'une mauvaise compréhension du fonctionnement du crowdfunding. Certaines start-up pensent que si le produit est bon, alors les gens y investiront".

Mais l'un des plus grands facteurs d'échecs, analyse-t-il, est de "ne pas préparer sa campagne". Comme pour pitcher devant un VC ou un business angel, "il faut créer une traction, avec une vidéo, des visuels attirants, un logo étudié..."