Loi de Finance : les entrepreneurs appellent à manifester

Mobilisé contre une taxe qui passe à 60% la taxation sur les plus-values de cessions d'entreprises, le mouvement de défense des entrepreneurs français "Les Pigeons" s'organise.

Difficile d'échapper au mouvement de défense des Pigeons sur les réseaux sociaux depuis ce week-end. Mais cette fois, le mouvement n'a pas de rapport avec Free Mobile. Il rassemble des entrepreneurs et investisseurs faisant front commun contre le projet de loi de finances 2013 (PLF 2013) présenté la semaine dernière. En particulier, il stigmatise le passage de 30 à 60% de la taxation sur les plus-values de cessions d'entreprises (45% pour le taux marginal de l'IRPP +15,5% de CSD/CRDS), ainsi que l'augmentation des charges pour les autoentrepreneurs. 

Selon The Rude Baguette, ce groupe aurait été initié par Carlos Diaz et Fabien Cohen, fondateurs respectifs de Kwarter et Whoozer. Le premier est aussi le frère de Manuel Diaz, dirigeant d'Emakina, l'agence qui fut en charge de la campagne digitale de Nicolas Sarkozy en 2012.

 

Pour Jean-David Chamboredon, dirigeant du fonds d'entrepreneurs Isai qui s'est exprimé à travers plusieurs articles, dont un dans La Tribune, il est urgent de modifier ce projet de loi de finance qui pénaliserait tout un écosystème et qui traduit une incompréhension d'un appareil politique qui a pourtant fait des efforts sur d'autres tableaux (JEI, ISF/PME etc.). Cette taxe constituerait en effet un frein à l'envie d'entreprendre en France, dont les conséquences pourraient être les suivantes : départ des start-up à l'étranger, migration des fonds d'investissement en Grande-Bretagne et arrêt massif des investissements des business angels qui pourraient se rabattre sur l'immobilier, la bourse ou l'achat d'oeuvres d'art, plus avantageux fiscalement. Sans parler des conséquences sur l'emploi et sur une croissance déjà en berne.

 

Le rendez-vous est donc fixé et assez rare pour être noté : entrepreneurs, investisseurs et acteurs de cet écosystème de start-up et capital-risqueurs se rassembleront le dimanche 7 octobre devant l'Assemblée Nationale à 15 heures. Pour suivre l'actualité et les revendications de ce mouvement, rendez-vous sur la page Twitter @DefensePigeons ou sur le groupe Facebook "Les Pigeons: mouvement de défense des entrepreneurs français".

PME / Loi de finances