Mindie, le "MTV de l'ère mobile" lève 1,2 million dans la Silicon Valley

L'application française de partage de musique a séduit des investisseurs et des personnes influentes dans le monde de la musique.

Mindie vient de finaliser une levée de fonds de 1,2 million de dollars dans la Silicon Valley. Parmi ses investisseurs : SV angel, Dave Morin, CEO de Path, Lower Case Capital, Pete Cashmore, CEO de Mashable, mais aussi Troy Carter, ex-manager de Lady Gaga. Lancée le 17 octobre, l'application iPhone qui permet de partager sa vie en musique est déjà utilisée par plusieurs célébrités influentes, comme Jack Dorsey, de Twitter, ou Ashton Kutcher... Et elle espère devenir "le MTV de l'ère mobile". Elle permet de fabriquer ses propres clips musicaux, des formats courts, en choisissant une chanson puis en capturant la vidéo pendant que la musique se joue.

Après avoir tenté de lever des fonds en France, sans succès, les quatre co-fondateurs sont partis en quête d'investisseurs dans la Silicon Valley. "Les investisseurs français ne sont pas prêts à investir sur un simple produit, raconte Stanislas Coppin, l'un des quatre co-fondateurs de Mindie. Ils ont besoin d'un business model élaboré. Au contraire, les Américains sont focalisés sur le produit et non les chiffres." Les fonds levés permettront de faire appel à des développeurs pour améliorer le service. "Ils ne seront absolument pas dédiés au marketing : nous croyons en la viralité de l'application", ajoute Stanislas Coppin. Si Mindie vise avant tout le marché américain -son audience provient pour 80% des Etats-Unis, son ambition est clairement internationale. A terme, pour monétiser l'application, ses co-fondateurs envisagent l'introduction de publicités sous forme de posts sponsorisés.

Levée de fonds / Business model