KPCB va investir dans Snapchat, valorisée à 10 milliards de dollars

Kleiner Perkins Caufield & Byer, déjà présent au capital de Google et Twitter, aurait accepté d'investir jusqu'à 20 millions de dollars dans Snapchat.

  

L'application de partage d'images et vidéos éphémères Snapchat n'a toujours pas commencé sa monétisation (Lire l'interview de son co-fondateur, Sean Rad : "Nous pensons intégrer des achats in-app dans Tinder", du 07/07.2014). Et pourtant : elle pourrait être valorisée autour de dix milliards de dollars (7,6 milliards d'euros), assure le Wall Street Journal. Elle figurerait ainsi parmi les start-up du Web les plus chères, derrière Uber (18,2 milliards de dollars) et au coude à coude avec Airbnb et Dropbox (10 milliards de dollars). Selon le WSJ, le fonds d'investissement Kleiner Perkins Caufield & Byers s'est dit prêt à investir près de 20 millions de dollars dans Snapchat en mai dernier, pour une valorisation de dix milliards.

Levée de 100 millions de dollars

Le fonds d'investissement est extrêmement réputé dans la Silicon Valley pour avoir investi dans Google et Amazon. KPCB a également misé sur Facebook et Twitter, mais les réseaux sociaux enregistraient déjà des revenus conséquents. Plus récemment, le fonds a investi 100 millions de dollars dans la société de VTC Uber. Ce nouvel investissement lui permettrait en tout cas de posséder moins d'1% du capital de Snapchat. La start-up serait en train de boucler une importante levée de fonds, qui pourrait atteindre 100 millions de dollars, selon Techcrunch. Au moins un autre investisseur se serait déjà engagé, mais le tour de table n'est pas encore bouclé.

Monétisation

Cette nouvelle levée de fonds pourrait permettre à Snapchat, qui n'a pas encore défini son business model, d'entrer sur la voie de la monétisation. La start-up serait en train de préparer l'introduction de publicités via un service baptisé "Snapchat Discovery". Des vidéos ou informations éphémères pourraient bientôt être envoyés aux utilisateurs sous forme de "snaps" classiques. Et les adeptes sont nombreux : l'application compterait plus de 100 millions d'utilisateurs actifs par mois, dont deux tiers sont également actifs chaque jour, selon le Wall Street Journal –la start-up ne communique pas sur le sujet. Par comparaison, Whatsapp, rachetée pour 19 milliards dollars par Facebook, revendique 600 millions d'utilisateurs actifs par mois, Twitter 271 (pour une valorisation de 29 milliards de dollars). Selon Techcrunch, Snapchat envisagerait également de lancer sa propre ad network.

Alibaba et Facebook intéressés

Depuis sa création, en 2011, Snapchat a levé 163 millions de dollars auprès de divers fonds d'investissement, dont Benchmark et Lightspeed Venture Partners. Dernier tour de table en date : celui de 50 millions de dollars mené par Coatue Management en décembre dernier. Alibaba aurait été en discussions pour ce nouveau tour de table, sans que les négociations ne puissent aboutir. Facebook aurait par ailleurs tenté de racheter Snapchat, l'an dernier, pour trois milliards de dollars, mais se serait heurté au refus du CEO de la start-up, Evan Spiegel (Lire : "Le CEO de Snapchat dévoile ses mails échangés avec Mark Zuckerberg", du 07/01/14). Depuis, le réseau social de Mark Zuckerberg a tenté de lancer une application concurrente, sans qu'elle ne rencontre le même succès (Lire : "Slingshot, la réponse de Facebook à Snapchat fait un bide", du 17/07/14)

Google / Levée de fonds