Business plan : réussissez vos projections financières Maîtriser les bases de la comptabilité

Inutile d'être expert-comptable ou un as de la finance d'entreprise pour rédiger son business plan. Il y a des professionnels pour cela. Mais pour Margaux Derhy, "il faut toutefois maîtriser des notions de base sans lesquelles l'entrepreneur perd toute crédibilité lors de la présentation de ses projections financières, qui peuvent s'en retrouver entièrement erronées".

Maîtriser son besoin en fond de roulement

Chiffrant l'écart entre les encaissements et les décaissements, le besoin en fond de roulement (BFR) doit être maîtrisé du bout des doigts : une fois appréhendé, il permet de répondre aux besoins de cash à tout moment. "Le BFR d'une société peut être très important si cette dernière a besoin de matières premières et de stocks en amont des ventes. Cela peut donc jouer sur le montant de l'investissement nécessaire pour l'amorçage de la société", note Margaux Derhy.

Hors taxe ou TTC ?

L'intégralité de l'approche du business plan doit être réalisée avec des montants en hors taxe. Tous, sauf le plan de trésorerie où les montants indiqués doivent être inscrits en TTC.

Charge ou investissement ?

Attention également à ne pas confondre les charges et les investissements, qui sont des immobilisations. "Un forfait Internet sera une charge. Mais l'achat d'un ordinateur est un investissement qui est amorti sur plusieurs années, tout comme les coûts du développement d'un site Internet", note Margaux Derhy qui précise que "ces derniers s'amortissent en général sur une durée comprise entre un et trois ans". Les coûts de création de société, de travaux, de la communication au démarrage, de dépôt de garantie et même le développement d'application mobile sont également considérés comme des investissements. "En revanche si le développement d'un site ou d'une application est réalisé en interne, il faut le compter en tant que tel, c'est à dire en frais de personnel".

Calculer justement les frais de personnel

"Il est très fréquent que les frais de personnel soient exprimés en net, chiffre auquel l'entrepreneur va rajouter 45% de charges sociales" note Margaux Derhy." Or, c'est sur le montant brut qu'il va falloir rajouter les 45% de charges sociales".

Capital risque / Levée de fonds