Wheretoget lève 1,4 million d'euros pour son Shazam de la mode

Wheretoget La start-up s'appuie sur une communauté en forte croissance, en particulier aux Etats-Unis, pour dénicher l'article de mode croisé dans la rue sur lequel vous venez de flasher.

Vous croisez dans la rue ou apercevez à la télévision quelqu'un dont la tenue vous plaît ? Vous dégainez votre smartphone, vous le photographiez, vous uploadez l'image via l'appli Wheretoget et sa communauté se charge de trouver où vous pouvez acheter le vêtement ou l'accessoire qui vous a tapé dans l'œil. Même chose si votre coup de cœur se cache sur Internet : il n'y a qu'à en envoyer la photo au site de Wheretoget. C'est sur cette idée simple, qui ne repose pas sur des algorithmes compliqués mais sur le regard acéré des fans de mode, que la start-up française s'est positionnée. Fondée début 2013 à Paris par Romain Moyne et Aurélien Appéré, elle annonce ce 14 mai avoir levé 1,4 million d'euros auprès d'Alven Capital et de plusieurs business angels, parmi lesquels Fabrice Grinda et Emmanuel Brunet.

Ce premier tour de financement sera consacré à renforcer les équipes techniques et commerciales de Wheretoget, ainsi qu'à poursuivre le développement de son audience et de ses revenus. Attirant déjà 2,2 millions de visiteurs uniques par mois dont la moitié sur mobile, la start-up s'est rapidement lancée à l'international, en particulier aux Etats-Unis où se trouve déjà la majeure partie de ses utilisateurs. Revendiquant 800 000 membres à ce jour, le service annonce qu'en moyenne, une demande reçoit une réponse en moins de 24 heures et que le tiers des questions sont traitées en moins de 36 minutes. Les membres qui apportent des réponses sont récompensés par un système de points qui leur permet de se mesurer entre eux.

"Le soutien d'Alven Capital va nous permettre de déployer notre service sur de nouveaux supports et d'accélérer notre développement à l'échelle internationale, commente Romain Moyne. Nous prévoyons le lancement de Wheretoget dans plusieurs pays clés, ainsi que l'ouverture d'un bureau aux Etats-Unis, à New York, d'ici la fin de l'année."

Des commissions sur les ventes générées chez les marchands

Mais la société a d'autres cordes à son arc, puisque son site sert également à présenter une curation d'articles de mode qui renvoient vers les sites marchands partenaires, moyennant une petite commission. Wheretoget compte développer encore le nombre de marques et de distributeurs qui utilisent sa plateforme pour promouvoir leurs collections, confirme Aurélien Appéré : "Wheretoget génère déjà des ventes chez plus de 10 000 marchands et nous finalisons actuellement le développement d'outils technologiques innovants qui nous permettront d'attirer la large majorité des marques de mode souhaitant générer du trafic qualifié sur leurs sites e-commerce."

Et pour alimenter l'appétit de ses utilisateurs, qui ne sont pas tous les jours à la recherche d'un article déjà identifié, Wheretoget fait aussi office de réseau social sur lequel internautes et mobinautes viennent chercher l'inspiration et suivre des personnalités, des marques ou des styles.