Fedora 19 : cap sur PHP 5.5 et Java 8

Impression 3D, prise en charge des dernières versions des langages de développement, cloud... Tour d'horizon des principales évolutions de la distribution Linux.

La distribution communautaire soutenue par Red Hat fait peau neuve. Fedora prend désormais en charge les interfaces graphiques Gnome 3.8, et KDE 4.10. Parmi les principales innovations, force est de constater un gros travail réalisé autour du support de l'impression 3D, notamment en termes de prise en charge d'imprimantes mais aussi d'outils de modélisation.

Le processus d'installation a été largement optimisé, notamment au travers d'une réécriture du logiciel d'installation Anaconda - qui exploite mieux les threads et introduit de nouvelles commandes. C'est également le cas de la gestion et de la structuration des paquets.

De même les outils d'administration système et réseau intègrent de nombreuses nouveautés (fédération des réseaux SIP et XMPP, support de FreeIPA pour découvrir et configurer les domaines Active Directory...).

En matière d'environnement de développement, les évolutions sont également nombreuses. Le projet intègre notamment PHP 5.5. Une version qui inaugure notamment une nouvelle technologie de cache de code PHP (lire l'article : PHP 5.5 : des performances décuplées). Le portage de l'infrastructure Node.js, conçue pour exécuter du code Javascript côté serveur, est aussi optimisé. 

Cap sur EC2, OpenStack, CloudStack et Eucalyptus

Du côté de Java, sa version 8, pour l'heure en préversion, s'immisce dans la distribution. "Dans Java 8 nous avons entre autres : l'ajout des lambdas expressions, la construction de programme reposant sur les autoconfs, les profils compacts pour les périphériques peu puissants, le début de la modularisation de la plateforme ou un nouveau moteur JavaScript", rappelle le projet open source. "C'est aussi l'occasion d'obtenir la création de machines virtuelles plus légères et une amélioration des vérifications des erreurs."

Enfin, la communauté Fedora s'est concentrée sur l'intégration de la distribution aux plateformes de cloud. "Fedora dispose ainsi d'images prêtes à l'emploi pouvant être utilisées dans une infrastructure EC2, et compatibles avec OpenStack, CloudStack ou Eucalyptus." A cette palette, Fedora 19 ajoute OpenShift Origin, la technologie de PaaS open source poussée par Red Hat.

 Télécharger Fedora 19

  Annonce en français




Annonces Google