Ralph de Wargny (Intel) "L'évolution vers le multi-cœur complexifie la programmation pour 95% des développeurs"

Le fabricant de semiconducteurs a dévoilé hier un outil pour faciliter la programmation de composants C++ à destination des architectures machines à processeurs multi-cœur.

JDN Solutions. Intel n'est pas identifié de prime abord comme un acteur du développement logicielle. Quelle est le positionnement du groupe dans ce domaine ?

Ralph de Wargny. Intel est avant tout un constructeur de processeurs et de semiconducteurs, et pas un éditeur. Nous commercialisons néanmoins des logiciels pour les développeurs qui programment des applications optimisées pour nos architectures matérielles et nos processeurs, dans le but de tirer un maximum de performance.

Historiquement, les outils de développement que nous proposons ciblent plutôt le champ du calcul haute performance. Mais avec l'arrivée des architectures à multi-coeur, notre positionnement est amené à évoluer. En quelques années, nous sommes passés du dual-core, au quadri-core et à l'octo-core. On envisage même d'évoluer vers le many-core. Cette évolution vers le multi-coeur complexifie la programmation pour 95% des développeurs. C'est particulièrement le cas pour les développements dans le domaine du multimédia, avec du traitement d'images ou de sons, mais aussi en matière d'applications industrielles nécessitant de nombreux contrôles.

Quelles solutions proposez-vous pour faciliter les développements ciblant les architectures multi-coeur ?

Nous venons de lancer Intel Parallel Studio. Cet outil s'adresse aux développeurs C++. Il s'intègre à l'environnement de Microsoft Visual Studio sous la forme d'une extension. Le langage C++ étant plus proche de la couche matérielle, et par conséquent du processeur, il était logique que nous nous engagions sur ce terrain. C'est moins le cas pour le langage C# pour lequel Microsoft va proposer ses propres solutions dans les versions 2010 et 2012 de Visual Studio.

Quelles sont les différentes fonctionnalités que vous proposez dans cet outil ?

"Le besoin est important. Plusieurs millions de développeurs sont positionnés sur le langage C++"

Parallel Studio permet d'abord de tester l'exécution des programmes C++ sur une architecture en multi-coeur. L'outil analyse comment l'application se comporte, et traque les erreurs potentielles.

Les erreurs les plus courantes sont le dead lock qui se manifeste par un arrêt de la machine, ou le race condition. Cette dernière apparaît quant plusieurs files d'exécution se partagent une même ressource mémoire ou processeur, et ce indéfiniment, ce qui contribue à ralentir l'ensemble du système.

La particularité de ces erreurs est qu'elles sont non-déterministes, c'est-à-dire qu'il est impossible de savoir quand elles interviendront. Nous proposons plusieurs modules pour réaliser ces tâches : Inspector pour rechercher les erreurs de parallélisme d'une part, Amplifier pour analyser le comportement d'une application sur un processeur multi-coeur d'autre part. Un troisième module, baptisé Adviser, qui arrivera en 2010 sera conçu pour apporter des recommandations en matière de développement parallèle.

Fournissez-vous des bibliothèques de composants ? 

Oui. Un quatrième module, appelé Composer, regroupe les compilateurs, ainsi que des librairies de composants C++ parallélisés déjà pré-testés et corrigés. Ces composants couvrent par exemple la compression de fichiers, la génération de MP3, la manipulation d'images... Composer est livré avec les librairies d'exécution Trading Building Bloc d'Intel et Open MP, qui est une technologie parallèle standard adaptée au calcul numérique.

Notez que nos compilateurs et nos librairies, notamment Trading Building Bloc, sont déjà utilisés en France par le CEA et Météo France pour le calcul scientifique.

Quel est le principal point fort de votre offre comparé à celles de vos concurrents ?

Nos grands concurrents disposent de solutions, mais elles ne sont pas aussi complètes que la notre. Elles ne sont pas aussi bien intégrées à Visual Studio et Windows. 

Pour nous ce marché est important. Plusieurs millions de développeurs sont positionnés sur le langage C++. Mais, par de-là la plate-forme Microsoft, nous prévoyons une version pour Linux, et peut-être un peu plus tard pour Mac OS. La licende d'Intel Parallel Studio s'élève  à 799 dollars par utilisateur pour l'ensemble de la suite, et 399 dollars par module. 

Ralph de Wargny est responsable vente et marketing Software pour l'Europe Centrale et du Sud chez Intel.

Intel / Processeur

Annonces Google