PostgreSQL 9.3 : cap sur le Big Data

Avec cette nouvelle version, la base de données open source améliore son intégration avec d'autres serveurs de données, notamment NoSQL.

"PostgreSQL 9.3 est placée sous le signe de l'interopérabilité avec les autres moteurs de stockage, que ce soit les autres SGBDR comme Oracle ou les bases NoSQL", commente Dalibo. A la lecture de serveurs de données externes, qu'ils soient SQL ou NoSQL (via le protocole SQL/MED), PostgreSQL ajoute donc désormais la possibilité de gérer l'écriture à distance sur un SGBDR. "Il suffit pour cela de déclarer qu'une table est 'externe' et rentrer les paramètres de connexion", explique cette société de services française spécialiste dans la base de données open source.

Une évolution qui permet à PostgreSQL de devenir une solution adaptée pour jouer le rôle d'entrepôt de données centralisé. Et d'autant plus adaptée que PostgreSQL (depuis sa version 9.2 sortie en 2012) dispose aussi d'une bibliothèque d'extensions JavaScript (combinée à HStore pour la gestion de clé-valeur) qui lui permet d'être utilisée comme un serveur NoSQL. Partant de là, PostgreSQL 9.3 pourrait potentiellement être éligible dans le cadre d'un projet de gestion de données en masse, ou Big Data.

Autres nouveautés évoquées Dalibo : l'indexation par expression régulière et la gestion de données fédérées. Enfin, les vues matérialisées font leur apparition pour pré-calculer et dupliquer des données. Pour les développeurs, la base est s'enrichit d'une collection d'opérateurs JSON pour faciliter la création d'applications JavaScript compatibles avec la base de données. 

 Source 

 Télécharger PostgreSQL 9.3

Serveurs / Intégration

Annonces Google