Amazon emploiera "tous les recours possibles" contre son redressement fiscal

L'e-commerçant a indiqué à la SEC son intention de contester vigoureusement le redressement fiscal dont il est l'objet en France, qu'il précise s'élever à 250 millions de dollars.

Amazon a indiqué dans un document remis à la SEC faire l'objet d'un redressement fiscal en France s'élevant à 250 millions de dollars, qui couvre ses exercices fiscaux 2006 à 2010. L'e-commerçant précise au gendarme boursier américain son intention de contester vigoureusement ce redressement : "Nous prévoyons d'utiliser tous les recours administratifs disponibles avec le Trésor Public, et si nous ne sommes pas en mesure de résoudre cette question avec le Trésor Public, nous prévoyons de poursuivre les recours judiciaires".

En organisant des transferts entre filiales, Amazon déclare en France un chiffre d'affaires bien inférieur à son niveau réel. Des pratiques d'optimisation fiscale que lui reproche entre autres le fisc français. En novembre 2012, Amazon avait déjà admis que la Direction générale des finances lui réclamait 198 millions d'euros d'arriérés d'impôt pour la période 2006-2010, des pénalités de retard et des intérêts (lire l'article Le fisc français réclame 198 millions d'euros à Amazon, du 13/11/2012).

Amazon / SEC

Annonces Google