Comment optimiser la page "panier d'achat" de son site marchand Du cross-selling, seulement si cela ne surcharge pas la page

En dépit de toutes les informations et fonctionnalités que doit comporter la page panier d'achat, celle-ci ne doit pas être surchargée. Raison pour laquelle Laure Sauvage déconseille plutôt d'y faire du cross-selling : "Lorsqu'on affiche son panier, le plus souvent en fin de visite, c'est pour acheter. Je réserverais plutôt le cross-selling aux fiches produits, sauf peut-être si c'est fait de façon très ciblée : vous achetez un ordinateur portable sans housse et on vous en suggère une."

 

Rue du Commerce proposait auparavant des produits en option au dessus du récapitulatif des articles choisis. "Mais nous ne le faisons plus, explique Gauthier Picquart. Cela polluait le panier". Le site se contente donc d'ajouter des services, assurances ou garanties. "Et nous essayons alors d'être le plus transparent possible : ces services clignotent pour être bien visibles. L'objectif n'est pas de les insérer à l'insu du client." Laure Sauvage met d'ailleurs en garde contre les garanties ajoutées d'office qu'il ne faut pas oublier de décocher : "Elles donnent souvent envie de partir en courant..."

 

Telemarket profite pour sa part du panier d'achat pour proposer trois produits supplémentaires. "Mais toujours de façon très simple, sans animation, pour ne surtout pas perturber le visiteur, souligne Sophie Sambucchi. L'objectif est au contraire de lui simplifier la vie, en lui proposant des produits en cohérence avec ses achats. Nous incluons toujours dans ces propositions une nouveauté ou une promotion."