Le e-commerce progresse encore... mais moins vite Encore bas, le panier moyen se redresse légèrement

 

Alors qu'il avait atteint son plus bas niveau depuis 2006 au dernier trimestre 2008, le panier moyen se redresse légèrement, à 90,13 euros. Pas de grande surprise, donc, étant donnée la multiplication des promotions de la fin de l'année dernière, tirant le panier moyen vers le bas. Chez Atos Worldline, Nicolas Brand voit deux explications à ce redressement : "D'une part, les soldes augmentent la valeur des paniers, d'autre part les achats, à forts paniers moyens, dans les secteurs transports, tourisme et voyage progressent sensiblement en février-mars." 

 

Le panier moyen reste toutefois inférieur de 5,4 % à ce qu'il était il y a un an : 95,65 euros. Un montant toujours assez bas, que Frédéric Loos, chez Paybox, n'attribue toutefois pas à la crise : "Les commerçants proposent de plus en plus de facilités de paiement comme le 3 fois sans frais, ceci concourant mathématiquement à faire baisser le montant moyen des transactions unitaires. De plus, les transactions associées à l'achat de services digitaux comme la musique, les livres, la presse numérique, ou bien l'accès à des informations payantes, proches du micro-paiement mais payées par cartes bancaires, ont progressé très fortement ces derniers mois."