Le cashback, la prochaine lame de fond du e-commerce ? eBuyClub et Cashstore posent les bases du modèle

 

eBuyClub est le premier à avoir ouvert en France un service de cashback, en février 1999. Sauf qu'à cette époque, le bouche-à-oreille ne fonctionne pas. eBuyClub survit mais le marché stagne et peine à lever les réticences du consommateur français. Cette phase dure plusieurs années, au cours desquelles les acheteurs britanniques et américains se ruent sur cette nouvelle façon de consommer. "Alors qu'aujourd'hui, moins de dix services de cashback existent en France, ils sont plus de cent au Royaume-Uni, où 50 % des transactions en ligne rapportent un cashback à l'acheteur", remarque le directeur France de Maximiles, Patrick Pedersen.

 

eBuyClub et Cashstore, deux pionniers

Cashstore, édité par la société Malinéa, emboîte le pas à eBuyClub mi-2004. Trois ans après, son modèle initial - rétribuer les membres en leur reversant une partie de la commission que lui versent les marchands pour chaque achat qu'il génère - évolue. La galerie marchande se positionne alors comme un moteur de recherche de produits, à la façon d'un Kelkoo qui sélectionnerait les marchands sur leur fiabilité et le niveau de promotion qu'ils offrent.

 

Aujourd'hui, Cashstore compte 500 000 membres, un chiffre en progression de 20 % sur un an, et a réalisé 3 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2008. 500 000 euros de cashback ont été reversés. Le principe du service repose sur l'emploi par l'acheteur d'une adresse email @cashstore.fr, qui va l'identifier comme membre Cashstore auprès du marchand. Après s'être identifié sur le site de Cashstore, l'utilisateur y recherche un produit ou un marchand et à côté du niveau de cashback offert, clique sur "achetez et recevez du cashback". Il arrive sur le site marchand où il poursuit sa commande en indiquant son adresse e-mail pseudo@cashstore.fr en remplacement de son adresse habituelle.

 

"Le mail de confirmation de commande est réceptionné par Cashstore, notre outil attribue à votre compte le montant qui vous est dû et l'e-mail est instantanément rerouté vers votre adresse email habituelle", explique sa directrice Catherine Barba. Lorsque le membre a accumulé 30 euros de cashback sur son compte, il demande à être payé par virement ou par chèque. Ou, à partir de 15 euros, transfère son avoir sur son porte-monnaie PriceMinister.

 

A eux deux, eBuyClub et Cashstore posent ainsi les bases du modèle économique du cashback français.