Les fleuristes en ligne cherchent des relais de croissance Interflora et Florajet dominent la transmission florale

Les spécialistes de la transmission florale s'appuient sur des réseaux de fleuristes pour vendre des bouquets qui sont fabriqués et livrés par leurs adhérents. Ceux-ci doivent payer un abonnement pour faire partie de ces réseaux, la cotisation variant de 15 à 60 euros environ selon le réseau et l'ancienneté de l'abonnement, et les réseaux s'adjugent également une commission d'intermédiation, ou de prise d'ordre.

 

"Avant l'apparition du e-commerce, Interflora et Téléfleurs se partageaient 90 % du marché"

Etant donné la part croissante du Web comme apporteur de commandes, la prochaine stagnation du marché signifierait pour les fleuristes la perte de plus en plus conséquente de ces commissions de prise d'ordres. Les lignes pourraient donc bouger entre réseaux et adhérents, qui pourraient devoir trouver un nouvel équilibre.

 

Si Interflora occupe aujourd'hui la position de leader de la transmission florale et si sa notoriété spontanée est la meilleure du secteur, son histoire y est certainement pour quelque chose. Interflora existe en effet depuis 1908 : à Berlin, le fleuriste renommé Max Hübner importe des fleurs de la riviera pour les expédier dans la Russie des Tsars. La marque Interflora naît en 1946 et le site marchand ouvre en 1998. L'enseigne regroupe aujourd'hui 5 200 adhérents en France et 60 000 partenaires dans 140 pays. "Avant l'apparition du e-commerce, Interflora et son concurrent Téléfleurs se partageaient 90 % du marché, qui concernait à 40 % le deuil et les cérémonies à l'église", se souvient Henri de Maublanc.

 

La création de Florajet ne remonte qu'à 1992, mais en parvenant à récupérer une grande majorité des fleuristes adhérents de Fleuritel au début des années 2000, lors de la faillite de ce réseau et du rachat d'un Téléfleurs vieillissant par EuroFlorist, Florajet obtient un poids significatif. Arrivée sur Internet en 2003, l'enseigne compte aujourd'hui 5 700 fleuristes adhérents en France et a des partenariats avec 65 000 fleuristes dans 140 pays. La croissance 2008 de son activité Internet était en 2008 de 20 % et le Web représente aujourd'hui 50% de son chiffre d'affaires, contre 30 % il y a seulement trois ans.

Réseaux / Chiffre d'affaires