Où en est le secteur de la vente en ligne de vin ? Les marchands généralistes jouent un rôle important

Cdiscount vend du vin depuis 4 ans et consacre désormais des moyens importants à cette activité, notamment via l'embauche d'une dizaine de personnes il y a un peu plus d'un an. Son chiffre d'affaires dans le vin s'établirait ainsi aux alentours de 10 millions d'euros, d'après Bernard Le Marois, directeur général de Wineandco. Le discounter pave ainsi la voie à Mistergooddeal et autres pure players du Web spécialistes du déstockage en gros volumes.

 

"Si une personne commence à s'intéresser aux vins, elle viendra bientôt chez nous"

Mais la vente en ligne de vin concerne également la grande distribution : "70 % des ventes de vin en France se font en hypermarché, explique Grégory Bressolles, auteur du baromètre ePerformance de Bordeaux Ecole de Management. AuchanDirect, Ooshop et les autres peuvent donc tout-à-fait développer ce canal de vente de vin, d'autant que leurs clients apprécieront forcément de ne pas avoir à soulever de lourdes caisses pour les mettre dans leur chariot."

 

Au total, la vente de vin en ligne par des marchands généralistes atteindrait un niveau équivalent à l'e-commerce des spécialistes du vin, c'est-à-dire autour de 100 millions d'euros par an, selon le directeur général de Wineandco Bernard Le Marois. Leur arrivée sur le marché ne semble par contre pas du tout inquiéter les spécialistes du vin en ligne, qui considèrent que le public doit encore être évangélisé. "L'achat en ligne de vin a 7 ou 8 ans de retard sur les livres, la musique ou les voyages. Si une personne fait son premier achat de vin chez Cdiscount, tant mieux : si elle commence à s'intéresser aux vins, elle viendra bientôt chez nous", estime Emeric Sauty de Chalon, président de 1855.

 

wineandco.com
Wineandco.com © DR

 Même son de cloche chez Wineandco, dont le directeur général ne se sent pas en concurrence avec les généralistes : "les discounters en ligne voleront les clients des discounters physiques. Mais leurs clients réaliseront vite que nous pouvons être aussi bon marché, mais bien plus professionnels : pour un vin sélectionné pour être vendu, nous en dégustons 15". Ainsi, les sites spécialisés dans la vente de vin ont pour la plupart définitivement abandonné le marché grand public. La faute au prix de la livraison qui empêche de rentabiliser les achats unitaires, voire ceux de plusieurs vins de premiers prix pour une même commande.

CDISCOUNT / Chiffre d'affaires