Soldes flottants de printemps : un premier round d'observation Chiffre d'affaires : les retombées restent à démontrer

Kiabi comme Les 3 Suisses voulaient être "les premiers". Placer leurs soldes de printemps en mars leur permet également de tenter un rattrapage des mauvais chiffres qu'a connu le secteur au premier trimestre (- 16 % sur janvier et février dans le textile, d'après la Fevad). Au risque de devoir affronter un deuxième trimestre sans soldes. Pour Cyril Olivier, "tout ce qui est pris n'est plus à prendre, d'autant que les ventes du deuxième trimestre sont toujours meilleures qu'au premier. De plus, nous n'avons 'utilisé' qu'une semaine et non deux comme Celio dans ses boutiques, ce que nous pensions trop risqué."

 

"Une sixième semaine de soldes, ce n'est pas très impactant"

Les 3 Suisses se réjouiraient même plutôt que ces soldes n'aient pas trop bien fonctionné : "Pour nous, il ne s'agissait vraiment que d'une opportunité de vendre à perte, ajoute Cyril Olivier. Nous avons bien boosté le chiffre d'affaires en conformité avec nos objectifs, et encore plus les volumes. Mais au maximum, la proportion des produits soldés vendus sur le site n'a atteint que 25 % du total des produits vendus, la part des produits "frais" étant, et heureusement, sans commune mesure avec les soldes traditionnels de janvier ou juillet."

 

Lors de soldes traditionnels, la couverture médiatique et les publicités des autres enseignes apportent naturellement du trafic aux marchands. Ne pouvant bénéficier de ce phénomène pour ces premiers soldes de printemps, plusieurs commerçants ont décidé d'affecter des moyens supplémentaires en communiquant davantage, notamment par le biais de la radio pour 3 Suisses et Kiabi, ainsi que d'e-mailings clients pour le second.

 

les jours passion d'etam durent deux semaines
Les Jours passion d'Etam durent deux semaines © DR

Chez Kiabi, la raison de se lancer était un peu différente. "Une sixième semaine de soldes, ce n'est pas très impactant, précise Anne-Marie Lesmazières. Mais nous l'avons quand même fait car les soldes sont toujours un événement incontournable. Et nous en avons tiré un vrai bénéfice, avec un trafic et un taux de transformation en hausse. Nous avons en particulier vécu une très belle première journée : les clients étaient là dès 00h01, il n'est pas habituel que nous ayons de l'activité la nuit !"

Chiffre d'affaires