La stagnation en trompe-l'oeil de la musique dématerialisée Le numérique, un marché stagnant

 

Le numérique n'est pas - encore ? - l'eldorado pour l'industrie musicale. Ce marché n'a progressé en un an que de 3 %, à 37,6 millions d'euros pour le premier semestre 2009. Pas de quoi compenser l'effondrement continu des ventes physiques, même si la musique dématérialisée pèse désormais près de 20 % du marché total. Pour le Syndicat national de l'édition phonographique (Snep), qui publie ces chiffres, le coupable tout désigné est le téléchargement illégal.

Musique en ligne