Le e-commerce et la crise Le e-commerce BtoB est encore plus en retard

Le retard de la France est plus manifeste encore dans le domaine du e-commerce BtoB . En 2008, 20 % seulement des entreprises de plus de 10 salariés avaient réalisé plus de 1 % de leurs achats en ligne. L'Hexagone est donc sous la moyenne européenne (29 %) et très loin du Royaume-Uni, de la Suède et de l'Allemagne. Rattraper ce retard dans les achats en ligne interentreprises pourrait être source de gains de productivité significatives pour les entreprises françaises : réduction des coûts de gestion et administratifs liés aux achats, accès à une offre plus exhaustive permettant la comparaison des fournisseurs...

 

De plus, un effort porté sur la création de sites Web par les entreprises, notamment avec le soutien des autorités publiques, serait un important pas en avant pour bénéficier du relais de croissance important que constitue le e-commerce.