Faux avis clients : Internity démasqué par Que Choisir

La chaîne de magasins a demandé à ses vendeurs de rédiger de faux avis clients positifs sur ses smartphones Yezz, leur précisant comment procéder discrètement.

Internity, le réseau de magasins d'Avenir Telecom, commercialise les smartphones Yezz de la société. Pour en booster les ventes sans dépenser en communication, quoi de mieux que des avis de consommateurs positifs ? Le responsable e-commerce d'Internity a donc demandé à ses vendeurs de rédiger de faux avis positifs sur Amazon. Pas de chance pour lui, Que Choisir l'a pris la main dans le sac. L'association s'est procuré deux documents internes datés du 16 et du 23 avril, dans lesquels il demande à ses vendeurs de "poster un maximum d'avis favorables", ceci pour "augmenter la visibilité et la notoriété de Yezz chez Amazon".

Le responsable indique précisément comment s'y prendre : détenir un compte Amazon, cliquer sur les liens fournis dans le mail, noter 5 étoiles les 4 smartphones à valoriser et rédiger un commentaire "positif mais pas extravagant". Et pour ne pas se faire prendre, les vendeurs sont priés de faire cela depuis chez eux ou sur leur smartphone, mais "surtout pas depuis les caisses, ni via le wifi du magasin". Que Choisir a observé l'apparition de ces avis élogieux dès le 17 avril et conclut qu'en quelques jours, plusieurs dizaines de commentaires positifs émergent sur les fiches produits de ces 4 smartphones, écrits par des "consommateurs" rédigeant des avis sur les 4 terminaux sans s'être jamais exprimés sur le site auparavant.

Contacté par Que Choisir, le responsable e-commerce d'Internity minimise son méfait : "Si j'ai demandé aux salariés de donner leur avis, c'est qu'ils sont bien placés puisqu'ils ont ces téléphones en main, explique-t-il. La preuve, c'est que des avis négatifs ont aussi été rédigés." Si le nombre de faux avis postés par Internity reste relativement bas, l'association rappelle que de nombreuses enseignes procèdent de même sans se faire attraper. Et que "la faute revient aussi en partie à Amazon qui semble n'exercer aucun contrôle a priori sur les avis laissés sur son site, ouvrant ainsi la porte à tous les abus."

Wifi / Responsable e-commerce

Annonces Google