Les magasins Sears reconnaissent avoir utilisé des spywares

Le géant de la grande distribution américaine Sears a reconnu avoir incité des consommateurs à télécharger un logiciel espion édité par la société de mesure d'audience Comscore, afin de surveiller leur navigation sur le Web. Selon la FTC, Sears offrait 10 dollars à ceux qui installeraient ce logiciel de tracking, sans toutefois préciser toutes les informations qu'il collectait : relevés bancaires, contenus d'e-mails envoyés par des webmails, historiques d'achats… Sous la pression de la FTC, Sears a accepté de stopper ce programme et d'effacer toutes les données qu'elle a jusque-là récolté par ce biais.

Juridique / Comscore

Annonces Google