Infographie : les stratégies prix des marketplaces françaises

Infographie : les stratégies prix des marketplaces françaises Amazon.fr change ses prix bien plus souvent que ses marchands, mais n'est que rarement moins cher. Moins réactif, Cdiscount y laisse une partie de sa marge.

Pour la troisième édition de son baromètre des prix Web, Pricing Assistant s'est penché sur la stratégie d'Amazon, Cdiscount et de la Fnac face aux vendeurs de leurs places de marché respectives. Celle de la Fnac ressort tout d'abord comme la plus concurrentielle puisqu'elle compte en moyenne 11 revendeurs pour un produit, contre 6 sur Amazon et 5 sur Cdiscount.

C'est en revanche l'Américain qui modifie les prix de ses références communes avec ses marchands bien plus souvent que ceux-ci ne le font. Une situation inversée chez Cdiscount, dont les vendeurs modifient leur prix plus souvent que l'e-commerçant opérateur de la marketplace : ils effectuent environ 7 changements de prix sur deux mois, contre à peine plus de 4 pour Cdiscount sur leurs références communes.

Il est également intéressant de constater qu'Amazon.fr, avec ses 136 millions de références (soit 17 fois plus que Cdiscount et 13 fois plus que la Fnac), semble se concentrer sur les articles qui se vendent le mieux. Parmi les produits vendus sur sa place de marché, l'e-commerçant américain n'en vend en propre que 26%, alors que cette proportion monte à 33% chez Cdiscount et 60% sur la Fnac.

Pourtant, Amazon ne vend pas moins cher que ses marchands. Il n'y a que dans 26% des cas qu'il affiche un prix inférieur à ceux de ses vendeurs. Cdiscount se révèle bien plus compétitif, avec près de 60% de références communes commercialisées moins cher que ses marchands. Ce qui en dit long sur la qualité, la finesse et la réactivité de la stratégie prix d'Amazon, qui engendre une excellente perception prix auprès des consommateurs tout en ménageant ses marges.

baromãštre prix web pricing assistant 3
Baromètre des prix du Web #2 © S. de P. Pricing Assistant

Annonces Google