Free condamné pour un dégroupage total qui tourne mal

En 2004, l'antenne dijonnaise de l'UFC-Que Choisir demandait à Free le dégroupage total d'une ligne téléphonique. Pas de chance, l'opération prend un retard considérable - à cause de France Télécom selon le fournisseur d'accès - et l'association se retrouve sans connexion Internet ni ligne téléphonique. Alors que son compte est tout de même débité de 30 euros par mois. Après un premier jugement en novembre 2005, le FAI avait été condamné à 695 euros de dommages et intérêts. Free avait décidé de se porter en appel. Mal lui en a pris: en juin 2006, il a été condamné, en plus, à rembourser les communications téléphoniques payées par l'association pendant cette période, soit 256,32 euros. Le FAI, qui ne lâche pas l'affaire, devrait aller en cassation.

Autour du même sujet

Free condamné pour un dégroupage total qui tourne mal
Free condamné pour un dégroupage total qui tourne mal

En 2004, l'antenne dijonnaise de l'UFC-Que Choisir demandait à Free le dégroupage total d'une ligne téléphonique. Pas de chance, l'opération prend un retard considérable - à cause de France Télécom selon le fournisseur d'accès - et...