C'est une réalité, personne n'utilise Google+

C'est une réalité, personne n'utilise Google+ Un graphique basé sur des chiffres de Janvier 2015 montre l'incroyable inactivité du réseau social de Google.

Personne n'utilise Google+. Ou plutôt, aussi peu de personnes que vous l'imaginez. Le blogueur spécialisé en analytics et en visualisation de donnés, Kevin Anderson, a conçu un graphique à partir d'informations sur le réseau social de Google, et a conclu que malgré des milliards d'inscrits, presque personne ne s'en sert.

Kevin Anderson a étudié des données compilées par Edward Morbius qui affirme que seulement 9% des 2,2 milliards d'utilisateurs postent activement. Sur Ello, Edward Morbius a écrit que d'après ses recherches, entre 4 et 6 millions de personnes communiquent, interagissent et postent publiquement du contenu sur Google+. L'analyse de Kevin Anderson porte sur le mois de Janvier 2015. Dans une interview donnée l'année dernière à Re/Code, le patron de Google+, Dave Besbris prévenait : "je ne veux pas parler de chiffres", ce qui fait dire à Edward Morbius qu'il "cache quelque chose". Et il semble que ce soit effectivement le cas.

Voici un résumé de ses trouvailles :

  • Il y a environ 2,2 milliards de profiles G+
  • Parmi ceux-ci, environ 9% d'entre eux ont posté du contenu publiquement
  • L'activité la plus récente de 37% de ceux-ci est d'avoir posté un commentaire sur une vidéo de YouTube, pour 8% il s'agit d'un changement de photo de profil
  • Seulement 6% des profils actifs ont posté publiquement en 2015 (seulement 18 jours pour l'instant)
  • Seulement la moitié de ceux-ci, 3% des profils actifs, n'ont pas posté sur YouTube
  • Ceci signifie qu'entre 0,2% et 0,3% des tous les profiles G+, c’est-à-dire environ 4 à 6 millions d'utilisateurs, ont posté publiquement en 2015.

Cette analyse a pour but de donner une estimation du nombre d'utilisateurs actifs de Google+, c'est-à-dire ceux qui ont posté sur G+ et pas simplement commenté une vidéo de YouTube, durant le mois de Janvier 2015. Elle est basée sur les pages de profils tirées des sitmaps de Google. Kevin Anderson a réalisé ce graphique à partir des données d'Edward Morbius :

Les deux parties concèdent que ces chiffres ne sont basés que sur l'activité publique; les posts et commentaires privés demeurent quant à eux inaccessibles. "Mais c'est tout de même un bon indicateur de l'activité publique", souligne Edward Morbius.

Il rappelle aussi l'importance de YouTube dans tout ceci. 37% des profils qui utilisent Google+ commentent des vidéos sur YouTube. 8% ont changé leur photo de profil. Edward Morbius conclut que ces faibles pourcentages "expliquent pourquoi Google était si impatient de mélanger les commentaires YouTube et les commentaires G+ - cela a doublé l'activité de G+."

A partir de son analyse, Edward Morbius suit des centaines de profiles Google+ en détails. Il en tire un autre chiffre effarant : "Seuls 24 des 7 875 profiles actifs suivis n'ont pas posté sur YouTube. C’est-à-dire 0,3% des 2,2 milliards de profiles. "Sans sa plateforme de partage de vidéos, Google+ serait encore moins populaire. Pas étonnant que Dave Bresbris refuse de parler de chiffres", ajoute-t-il.

Edward Morbius conclut par cet avertissement : Je suis sans doute un extraterrestre qui vit en dehors de ce système solaire. Mais mis à part mon manque de confiance croissant en Google, rien n'influence mon jugement. J'utilise activement G+ et le trouve utile, bien que limité et exceptionnellement frustrant. Facebook me dérange bien plus. Je suis, quoi qu'il en soit, peruadé que le nombre d'utilisateurs qui postent publiquement (et non ceux qui commentent) n'a pas excédé 10 millions en Janvier dernier.

Article de Joshua Barrie. Traduction par Shane Knudson, JDN.
Voir l'article original:
Nobody Is Using Google+


A lire aussi :

Google / Google plus

Annonces Google