Entreprises, et si vos collaborateurs devenaient micro-influenceurs

Publicité, égéries stars, communication corporate descendante et unilatérale. Certaines entreprises restent figées dans des schémas de communication d’un autre siècle. Pourtant, avec l’émergence et la généralisation des réseaux sociaux, la solution pour faire connaitre sa marque, ses produits ou ses services n’a jamais été aussi simple, accessible et peu coûteuse. Faites de vos collaborateurs des influenceurs, vos ambassadeurs !

Car, alors qu’à peine plus de la moitié (54 %) des internautes fait confiance aux contenus et informations présentés sur les pages des entreprises, ils sont près de 8 sur 10 (78 %) à accorder du crédit aux informations partagées sur les comptes sociaux ; 90 % lorsqu’il s’agit de connaissances. Si l’on ajoute que 88 % des collaborateurs sont sur les réseaux sociaux et que le reach de chacun est de 1140 personnes, on perçoit assez bien le potentiel à exploiter pour une communication à la fois puissante et efficace. 

Micro-influenceurs, maxi-collaborateurs 

Le terme d’influenceur est associé le plus souvent à une minorité d’experts du digital et des réseaux sociaux, rassemblant des communautés importantes et capables de générer des engagements forts. Pourtant, nous sommes tous des influenceurs en puissance. Chaque collaborateur, par ses relations, son vécu et ses expériences peut influencer ses amis, ses collègues, ses contacts professionnels. L’influence de chacun est réduite mais, additionnée à celle des autres collaborateurs, son impact peut se révéler d’une efficacité redoutable.  
 
Car, en devenant micro-influenceurs, vos relais sur les réseaux sociaux, vos collaborateurs vous permettent de décupler l’impact de votre stratégie de communication digitale. Et le potentiel est énorme, notamment pour l’acquisition de contacts qualifiés : prospects, clients, candidats, etc.   
 
Bien conçue, votre stratégie d’employee advocacy permet d’enclencher une dynamique doublement vertueuse. Pour vos collaborateurs d’abord, pour qui la confiance accordée se traduit par un engagement et une spontanéité qui sont la clé d’une communication digitale réussie. Bien sûr, cela ne se décrète pas et le chemin passe toujours par une phase de formation aux réseaux sociaux – bonnes pratiques et pièges à éviter – et, souvent, par une phase d’expérimentation s’appuyant sur un groupe pilote.
 
Une fois encore, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Selon une étude américaine, une stratégie d’employee advocacy, c’est la garantie de multiplier par 24 la notoriété de votre marque et, au bout du compte, l’opportunité de voir croître vos leads de 25 %.   

Bien-sûr, impliquer ses collaborateurs dans la communication de l’entreprise – produit, RH, corporate, etc. – n’est pas neutre et soulève des questionnements justifiés. Pour se prémunir de tout dérapage, les tenants du statu quo insistent sur le contrôle, l’encadrement voire l’interdiction. Mais, refuser ce changement de paradigme, c’est se limiter voire se condamner.

Avec près de 3 français sur 4 inscrits et actifs chaque jour sur au moins un réseau social, la question n’est plus de savoir s’il faut y aller mais comment. Désormais, la question que doivent se poser les entreprises est de savoir comment former les collaborateurs et comment organiser ce levier de communication au potentiel exceptionnel.

Un grand nombre d’études ont d’ailleurs permis de quantifier ce potentiel. Et les résultats parlent d’eux-mêmes. Alors qu’une entreprise de 100 salariés dispose, en moyenne, de 4 326 followers, si l’on y adjoint ses collaborateurs, le nombre grimpe à plus de 120 000. Mieux, seulement 8 % de ces followers sont partagés par l’entreprise et ses collaborateurs. Last but not least, l’impact des contenus diffusés est 11 fois supérieur... De quoi convaincre les plus sceptiques.

Employee advocacy : une relation de confiance au service d’une communication efficace

L’employee advocacy fait de vos collaborateurs les ambassadeurs de votre entreprise, de votre marque. Elle permet de guider leur micro-influence tout en leur permettant d’en tirer parti. Alors que l’entreprise renforce sa visibilité, son rayonnement et l’attractivité de sa marque aux yeux des consommateurs et de son écosystème, les collaborateurs bénéficient eux d’un véritable outil de personal branding, se sentent impliqués et investis, en capacité de démontrer et de développer leur expertise métier.

Vertueux pour l’entreprise aussi parce que la communication, messages et contenus, émanant de vos collaborateurs est plus crédible, plus précise, plus efficace. Leurs réseaux, leurs contacts incarnent à merveille la cible que vous souhaitez adresser : prospects, clients, pairs et experts, etc. L’écoute et la crédibilité accordées à vos collaborateurs décuplent l’impact de votre communication.

Si d’autres options existent pour les entreprises qui souhaitent faire de la communication digitale un levier de développement, s’appuyer sur l’influence de ses collaborateurs, déployer une stratégie d’employee advocacy apparait désormais comme un « must have ». Que vous le vouliez ou non, nous sommes désormais toutes et tous des influenceurs. Autant en tirer profit ! 

Entreprises, et si vos collaborateurs devenaient micro-influenceurs
Entreprises, et si vos collaborateurs devenaient micro-influenceurs

Car, alors qu’à peine plus de la moitié (54 % ) des internautes fait confiance aux contenus et informations présentés sur les pages des entreprises, ils sont près de 8 sur 10 (78 %) à accorder du crédit aux informations partagées sur les comptes...