Les 21 métiers du futur dans le secteur du marketing

La disruption du secteur du marketing et l’apparition de nouveaux outils vont créer de nouvelles opportunités professionnelles que personne n’aurait imaginées auparavant, mais qui deviendront des métiers phares du secteur.

 

Auparavant, la mission du marketer était très simple : il suffisait juste d’attirer l’attention. Cette technique ne fonctionnait que pour quelques canaux de commercialisation, et prenait du temps. Mais aujourd’hui, les consommateurs sont assaillis par des centaines, voire des milliers de messages par jour, avec des algorithmes qui prédisent précisément ce qu’on doit proposer aux consommateurs et aux prospects. La connectivité et les données vont donc définir l’expérience de marque du futur.

Le marketing est aujourd’hui un animal difficile à dompter. Pour une marque qui a mis des années à se construire, un seul faux pas peut faire fuir les consommateurs vers un concurrent. Finis les responsables marketing en costume, place aux hipsters qui ont sont dotés de ce « plus » pour interagir avec les canaux online et offline, et avec les algorithmes, tout cela avec empathie.

La recette pour être un bon marketeur nécessite une grande agilité d’esprit agrémentée d’une certaine capacité à s’adapter aux tendances consommateurs qui peuvent changer très vite et à tout moment. Le bon marketeur doit aussi être capable de s’adapter aux humeurs du consommateur qui peuvent changer à toute heure, si ce n’est toutes les secondes. Avec les bons outils et les bonnes technologies, un expert en marketing peut tester et connaître les motivations qui poussent les consommateurs à acheter ledit produit. Il peut aussi suivre le parcours client du début à la fin, tout en optimisant l’expérience client et l’expérience de marque.

De nombreux emplois apparaîtront dans les dix prochaines années

Ceux qui pensent que nous nous dirigeons vers une soi-disant « pénurie d’emplois » se trompent sur toute la ligne.

Dans la dernière étude « 21 marketing jobs of the future », Cognizant présente les métiers du futur qui seront les métiers phares du marketing dans les dix prochaines années. Ces nouveaux métiers seront au cœur des tendances macro-économiques, démographiques, sociétales, culturelles, technologiques et commerciales à l’instar de l’économie circulaire, la hausse de l’hyperpersonnalisation, le vieillissement de la population, le développement durable, la data, l’automatisation, l’IA, et la réalité virtuelle.

Voici quelques exemples parmi les métiers identifiés :

·         Data Ethnographers (Ethnographe spécialisé dans la data) : leur métier ne consiste pas seulement à lire des chiffres. Ils doivent utiliser ces chiffres pour raconter comment les consommateurs interagissent avec la marque. Les résultats inspirent des idées nouvelles et permettent de déceler de nouveaux angles marketing.

·         Mood & Empathy Manager (Responsable humeur et empathie) : ce sont les changements d’humeur et les interactions empathiques dans le marketing qui poussent les consommateurs à acheter, et à entretenir une relation privilégiée avec la marque, et lui vouer une certaine fidélité. C’est là qu’intervient le Mood & Empathy Manager.

·         Sixth Sense Analyst (Analyste sixième sens) : les chasseurs de tendance ont le don de dénicher les nouveaux comportements et les nouvelles opportunités marketing. Le rôle du Sixth Sense Analyst est d’aller plus loin, et d’anticiper les tendances avant même qu’elles n’émergent.

Ces 21 métiers sont susceptibles d’apparaître d’ici peu. Et une chose est sûre, ces métiers vont créer de vraies opportunités professionnelles pour les responsables marketing qui sont perdus face aux changements vertigineux liés à l’expression technologique. Ces métiers ne relèvent pas de la science-fiction : les CMO demanderont aux RH et à la Finance de trouver et de dégager des fonds pour recruter des personnes spécialisées dans ces domaines.       

Les 21 métiers du futur dans le secteur du marketing
Les 21 métiers du futur dans le secteur du marketing

 Auparavant, la mission du marketer était très simple : il suffisait juste d’attirer l’attention. Cette technique ne fonctionnait que pour quelques canaux de commercialisation, et prenait du temps. Mais aujourd’hui, les consommateurs sont assaillis...