Alexa / Echo : les enceintes d'Amazon gèrent désormais les rendez-vous

Alexa / Echo : les enceintes d'Amazon gèrent désormais les rendez-vous Basées sur l'assistant vocal intelligent Alexa, les enceintes Amazon Echo ne cessent de s'enrichir. Elles devraient débarquer en France dans les tous prochains mois.

[Mise à jour le 23 mai 2018 à 12h31]  L'assistant vocal d'Amazon, Alexa, peut désormais planifier automatiquement des rendez-vous en se basant sur les créneaux disponibles dans l'agenda de l'utilisateur et celui de son invité.  S'il n'a pas accès au calendrier de ce dernier, il lui enverra un mail avec des propositions.  Sur son site d'e-commerce français, Amazon a confirmé son intention de commercialiser en France dès cette année ses enceintes intelligentes basées sur Alexa (Amazon Echo).  En attendant, la tarification qui sera pratiquée n'est pas encore connue, ni la liste des modèles qui pourraient être proposés (Echo, Echo Dot, Echo Plus...). 

Amazon inonde le marché de son haut-parleur intelligent. Au total, la gamme Echo est composée de huit appareils. Tous s'adossent à Alexa, l'assistant vocal du groupe américain. Aucun des bébés de la multinationale n'est vendu plus de 150 dollars : Amazon s'attaque ainsi directement à Apple et à son HomePod commercialisé, lui, près de 350 dollars. Faites connaissance avec les nouveaux produits de la marque grâce à la description détaillée ci-dessous.

Echo Plus, plus fort que son grand frère

Plus grand, plus fort… La nouvelle enceinte intelligente de la gamme Echo présentée par Amazon s'appelle Echo Plus et ce n'est pas pour rien. L'appareil dépasse son frère aîné en taille (235 millimètres de hauteur contre 148), mais également grâce à la qualité de ses haut-parleurs. Contrairement à la version basique d'Echo, il détecte automatiquement les objets connectés compatibles. Plus besoin de créer de multiples comptes client : Echo Plus s'y branche sans que l'utilisateur n'ait à lever le petit doigt.

Echo Spot, pour passer des appels vidéo

Amazon n'oppose pas, avec sa gamme Echo, le son et l'image. La preuve avec son nouvel Echo Spot. Ce réveil intelligent, équipé d'Alexa, l'intelligence artificielle vocale développée par le groupe, est également doté d'un écran couleur de 2,5 pouces ainsi que d'une caméra. Il permet de passer des appels vidéo. L'Echo Spot est commercialisé 130 dollars aux Etats-Unis.

L'Echo de base remasterisé

Amazon a retravaillé sur la version de base d'Echo, son premier haut-parleur intelligent. Le nouvel appareil, plus compact, est nettement moins cher que son prédécesseur. Il est mis en vente au tarif de 100 dollars, contre 199 dollars pour le premier Echo. Il est équipé d'un meilleur système son (format Dolby digital). Le groupe a fignolé les finitions de son enceinte connectée. Il propose désormais des habillages imitant différents types de matériaux comme le charbon, le grès, le chêne ou encore le noyer. 

Echo Connect relie Echo à une ligne fixe

Le géant du e-commerce a également lancé Echo Connect, une borne un peu gadget qui permet de relier ses enceintes de la gamme Echo à une ligne de téléphonie fixe. Les haut-parleurs Echo d'Amazon permettent déjà de passer des appels via le système du VoIP, mais si la connexion internet ne fonctionne pas ce système n'est pas opérationnel… sauf si le propriétaire de l'appareil dispose d'un Echo Connect.

Les Echo Buttons, pour jouer à des quiz entre amis 

Amazon a dévoilé les Echo Buttons, qui sont vendus par deux au tarif de 19 dollars. Cet appareil n'est rien d'autre qu'une "boite à meuh", permettant de jouer à des jeux de société type quiz, avec ses amis ou en famille. Mais de nouvelles fonctionnalités devraient être présentées prochainement par le groupe pour ce buzeur. Ces Echo Buttons ont été intégrés à la nouvelle gamme de produits lancée par le groupe baptisée Alexa Gadgets.

Date de sortie des nouveaux appareils de la gamme Echo 

Echo Plus, Echo Spot, Echo Connect, ainsi qu'Echo Buttons et la nouvelle version du Echo standard ont tous été commercialisés aux Etats-Unis fin 2017. En France, le coup d'envoi de la commercialisation doit être donné cette année.

En vue de préparer ce lancement, Alexa, l'assistant vocal d'Amazon motorisant les enceintes Echo, est en bêta en langue française depuis plusieurs mois déjà.  Dans le cadre de ce programme, Amazon est en phase active de recrutement de bêta testeurs (dixit 01net). En parallèle, le groupe a annoncé la disponibilité en France de l'Alexa Skills Kit.  "En utilisant ce kit, les développeurs peuvent dès à présent commencer à créer des expériences pour leurs clients en France", précise Amazon. 

Amazon met un pied dans la maison de ses clients avec son haut-parleur intelligent Amazon Echo. © Amazon

Amazon Alexa

Développé par le laboratoire Amazon Lab126, l'assistant personnel Alexa, intégré à Echo, est un logiciel capable de décrypter les requêtes vocales de son utilisateur et d'y répondre avec sa voix synthétique (et uniquement féminine pour le moment). Pour multiplier les possibilités d'interactions entre Alexa et ses clients, Amazon construit un magasin d'applications vocales aussi large que possible, comme l'a fait dans les années 2000 Apple avec l'Apple Store. Les clients peuvent jouer au Trivial Pursuit avec Alexa via l'application pursuingtrivia, commander vocalement certains de leurs objets connectés, lui demander qui est le Premier ministre français... Pour faciliter l'accès à cette boutique, l'entreprise de Jeff Bezos est en train de mettre au point un moteur de recherche vocale. En fonction d'une question donnée (par exemple "Comment puis-je enlever une tâche d'huile sur ma chemise ?"), il poussera un produit et un seul (une marque de lessive dans le cas de notre exemple).

En juin 2015, le groupe a lancé un kit de développement pour permettre aux développeurs tiers de concevoir des skills. Amazon organise régulièrement des hackathons pour développer les compétences de son IA, comme l'indique le site de recherche d'emploi pour les informaticiens Devpost. Le savoir-faire de l'IA ne cesse depuis de s'étendre : dotée d'une centaine de skills seulement au premier trimestre 2016, Alexa en totalisait 40 000 deux an plus tard, comme le montre le graphique ci-dessous dont les chiffres sont tirés d'un communiqué du groupe. 

Alors qu'Amazon propose déjà l'achat in-skills aux Etats-Unis, le groupe a par ailleurs lancé un outil  permettant aux utilisateurs de ses enceintes intelligentes Echo de créer leurs propres skills Alexa, et ce sans nécessiter de connaissances en développement. "Il pourra s'agir par exemple d'un pense-bête vocal, d'un quiz, d'un question-réponse personnalisé...", énumère le groupe américain. Baptisé Blueprints, ce service n'est pour l'heure disponible qu'en langue anglaise. 

Au premier trimestre 2017, 10 000 skills développées par des tiers étaient disponibles sur Echo. © JDN

Le géant du e-commerce multiplie également les partenariats pour intégrer son assistant personnel dans des appareils conçus et fabriqués par des entreprises tierces. En janvier 2017, le Consumer Electronics Show de Las Vegas a été l'occasion pour le groupe d'annoncer une longue série de collaborations et de réaliser une démonstration de force face à ses concurrents, comme le souligne BBC News. Alexa est désormais intégrée dans les machines à laver de Whirlpool, les frigos de LG et les enceintes de Lenovo. Les véhicules de Ford équipés de la solution d'info-divertissement Sync 3 seront eux aussi dotés de cet assistant personnel à l'été 2017 dans le monde entier. Il suffit à l'utilisateur de parler à son haut-parleur intelligent pour lancer automatiquement une machine ou mettre en route la musique dans sa voiture.

Amazon Echo en France

Disponible déjà dans une trentaine de pays, Amazon Echo doit être commercialisé en France en 2018.  Reste à savoir quels modèles de la gamme Echo seront proposés dans l'Hexagone. La question de la tarification reste aussi en suspens. 

En attendant, les bilingues impatients peuvent commander un Amazon Echo depuis la version anglaise, américaine ou allemande du site d'Amazon et de se faire livrer l'appareil à une adresse physique dans l'un de ces trois pays. Il suffit ensuite de se faire expédier le paquet par une bonne âme ou une entreprise dont c'est le métier, comme le britannique AlfaSent, et le tour est joué.

Prix d'Amazon Echo

Le haut-parleur intelligent de la multinationale vaut 199 dollars pièce aux Etats-Unis et est vendu au tarif de 199 euros en Allemagne et au Royaume-Uni. Qualifié par le Financial Times de réponse d'Amazon aux smartphones, après l'échec cuisant de son propre appareil, le Fire Phone, Echo coûte nettement moins cher que les deux derniers téléphones lancés par Apple. L'iPhone 7 et l'iPhone 7 Plus ont été commercialisés respectivement entre 649 et 849 dollars et entre 749 et 949 dollars aux Etats-Unis au moment de leur sortie. Les revenus générés d'ici 2020 par le duo Amazon Echo et Alexa pourraient atteindre les 11 millions de dollars, selon Business Insider.

Amazon Echo Show

Amazon n'est au départ pas un fabricant de matériel électronique. Le groupe a pourtant décidé, au vu du succès rencontré par son haut-parleur intelligent, de concevoir des petits frères à son Echo. Amazon Echo Show fait partie de la fratrie.  Il a été commercialisé aux Etats-Unis en 2017. Il est tarifé 299 dollars. Doté d'un écran tactile, l'appareil permet de passer des appels sur internet et offre une solution de visioconférence pour la maison.

Amazon Echo Look

Echo Look est quant à lui commercialisé aux Etats-Unis au tarif de 200 dollars. 

Cet objet connecté est lui aussi équipé de l'IA Alexa et se commande grâce à la voix. Mais il est complété par un appareil photo qui permet à ses utilisateurs de prendre des clichés et des films de leurs tenues vestimentaires pour les partager avec leurs amis sur les réseaux sociaux. Echo Look combine également les avis des fashionista et des photos des dernières tendances collectées sur le net pour donner à son propriétaire des conseils mode.

Ce nouvel appareil, qui permet à Amazon de collecter et d'analyser des clichés prises volontairement par ses clients, donne au groupe la possibilité de constituer des bases de données très riches sur ses clients et de s'infiltrer dans leur vie privée, ce qui ne manquera pas de poser des problèmes légaux de confidentialité des données, souligne The Verge

Amazon Echo Dot

Amazon a également lancé (en 2016) deux versions miniatures de son Echo, appelées Dot. Dotés des mêmes fonctions que leur aîné, les deux appareils, qui ressemblent à des palets de hockey, ont un haut-parleur moins puissant. Ils sont destinés à de plus petites pièces de la maison, comme la salle de bain ou la chambre, alors qu'Echo est plutôt fait pour être installé dans la pièce à vivre. En parallèle, Amazon propose le système Echo Spatial Perception, qui permet à plusieurs Dot et Echo de collaborer pour qu'il n'y en ait qu'un qui réponde à la question de leur propriétaire. Comme leur taille, le prix de vente des deux versions du Dot est petit : ils ne coûtent respectivement que 90 et 50 dollars. Le produit devient ainsi accessible aux ménages de la classe moyenne et serait même capable de communiquer avec leurs animaux de compagnie, plaisante Amazon dans une campagne de publicité diffusée aux USA.

Concurrents Amazon Echo

Espérant lui aussi mettre un pied dans le logement de ses clients, Google n'a pas mis longtemps à dégainer une version concurrente au haut-parleur intelligent d'Amazon. Son objet connecté Google Home, annoncé en mai 2016, est commercialisé aux Etats-Unis depuis le mois de novembre de la même année, et en France depuis août 2017. Il intègre lui aussi un assistant personnel maison baptisé Google assistant. L'appareil est, comme Echo, capable de commander les objets connectés de l'appartement de ses propriétaires et de répondre à leurs questions. S'inspirant de la stratégie du site de vente en ligne, Google a ouvert le kit de développement de son intelligence artificielle à des développeurs tiers pour qu'ils l'intègrent à leurs propres objets connectés et qu'ils créent de nouvelles applications.

Apple développe lui aussi son propre concurrent d'Echo. Baptisé HomePod, cet appareil sera équipé de l'assistant de la marque à la pomme Siri. Microsoft et Harman Kardon ont également lancé leur enceinte connectée, baptisée Invoke le 9 mai 2017. Elle peut être commandée par la voix car elle est équipée de l'assistant intelligent Cortana développé par la firme de Redmond.

Caractéristiques techniques

  • Format : le haut-parleur connecté d'Amazon mesure 23,5 centimètres de haut, 8,35 de large et pèse un peu plus d'un kilo.
  • Connectivité : Echo est doté d'une double bande et antenne wifi pour disposer d'une connexion plus rapide qu'avec un équipement classique. Il embarque également une puce Bluetooth permettant notamment à ses utilisateurs de streamer du contenu audio depuis leur smartphone.
  • Application Amazon Echo : l'appareil se connecte tout simplement au wifi de la maison et se pilote depuis l'application dédiée Android, iOS et Fire OS, le système d'exploitation maison d'Amazon.
  • Audio : Echo est doté de sept micros de qualité, pour capter la voix de son utilisateur même lorsqu'il est à l'autre bout de la pièce. Il est équipé d'un "tweeter" de 5 centimètre, un haut-parleur capable de reproduire des sons aigus, et d'un caisson de basses mesurant plus de 6 centimètres, afin de parler de manière quasi-humaine avec ses propriétaires.

En attendant, Amazon continue d'améliorer son produit. Selon The Information, le groupe de Jeff Bezos serait en train de concevoir ses propres puces en vue de ses futurs modèles d'enceintes connectées. Directement intégrées aux appareils, elles auront pour but de réduire les temps de latence en  prenant en charge une partie des traitements d'IA sur l'appareil, sans avoir recours au cloud.

A lire aussi 

Annonces Google