La SNCF crée une application pour éviter les trains bondés en île-de-France

Tranquillien tente de prédire quels seront les trains saturés grâce à de nombreuses variables et au crowdsourcing.

Trois millions de personnes empruntent chaque jour les trains Transilien. Aux heures de pointe, le taux d'occupation monte jusqu'à 200% : difficile, dans ce cas, de dénicher une place assise... Une nouvelle application baptisée Tranquilien; lancée par la SNCF cherche à y remédier. Son but : optimiser les flux de voyageurs dans les trains circulant en Ile-de-France. Elle indiquera en temps réel le taux de remplissage des trains aux usagers. Réalisée par la start-up Snips, qui développe des modèles prédictifs, l'application a été imaginée à l'origine par un usager du Transilien, retenu au concours OpenApp organisé par la SNCF en mars 2012.

L'usager, après avoir renseigné ses gares de départ et d'arrivée, verra s'afficher les horaires des prochains trains accompagnés de codes couleur : vert, pour les trains qui disposent encore de nombreuses places assises, orange pour ceux qui en possèdent peu, rouge pour les trains saturés.

Pour élaborer ces prédictions, l'historique de la SNCF n'est pas la seule variable retenue. L'algorithme s'appuie avant tout sur le contexte. Par exemple, les données sociodémographiques des communes desservies, comme la population, le revenu moyen, le taux de chômage ou encore le nombre d'entreprises locales seront intégrées au calcul du remplissage des trains. Dans les mois à venir, d'autres variables viendront affiner le modèle, comme les conditions météorologiques, l'accessibilité par les autres moyens de transports et les évènements ponctuels, sportifs ou culturels. Pour finir, les usagers eux-mêmes pourront renseigner dans l'application l'état de fréquentation de leur rame, pour que les autres en soient informés en temps réel.

L'application est testée depuis un mois par 2 400 agents Transilien et devrait s'améliorer au fur et à mesure qu'elle gagnera en popularité et en feedback des utilisateurs. Si elle n'est disponible pour l'instant que sur iOS, elle devrait être adaptée pour Android d'ici la fin de l'année.

Annonces Google