Twitter lance Periscope pour contrer Meerkat

Twitter lance Periscope pour contrer Meerkat Un match à deux se dessine sur le terrain de la diffusion de vidéos en live depuis son smartphone.

Alors que son concurrent, Meerkat, était sur toutes les bouches et tous les smartphones des participants du grand raout technologique, SXSW, Periscope vient d'annoncer le lancement officiel de son application de diffusion de vidéos. Si Meerkat a la primauté de l'audience et a séduit déjà plus de 150 000 utilisateurs, Periscope peut lui compter sur un allié de choix, Twitter, dont il a rejoint le giron il y a près de 2 mois. Tous deux proposent en tout cas exactement le même service : diffuser en direct et depuis son smartphone, une vidéo continue à ses abonnés Twitter.

La mécanique est d'une simplicité enfantine. Il suffit de presser un bouton pour poster sur Twitter un lien vers le direct vidéo pris depuis le smartphone. Ces derniers peuvent interagir directement depuis la vidéo, en la commentant ou la partageant. Un service aujourd'hui essentiellement utilisé pour flatter l'ego des uns et des autres, avec des live pas toujours très intéressants, mais qui décèlent nombre de promesses en matière de journalisme live et de communication de marque, avec la possibilité pour ces dernières d'offrir des contenus sympas à leur communauté.

Dur pour Meerkat de rivaliser avec un service lancé par Twitter

Alors même que la limitation de l'intégration de Meerkat à Twitter avait fait grand bruit il y a quelques semaines, Twitter lui octroyant un coup de projecteur bien involontaire par la même occasion, Persicope espère se démarquer en offrant une expérience utilisateur bien plus aboutie. Son fondateur, Keyvon Beykpour, revendique ainsi un temps de latence bien moindre et une fonctionnalité qu'il est pour l'instant seul à proposer : une mécanique de notification envoyée aux abonnés lorsque commence la diffusion. Un vrai plus. D'autant que Periscope, contrairement à Meerkat, permet à ses utilisateurs d'importer leurs contacts depuis Twitter.

La partie semble, à ce titre, loin d'être gagnée pour Meerkat. Meerkat ne s'avoue pas vaincu pour autant. L'application vient de boucler une levée de 12 millions de dollars menée par le fonds Greylock Partner et abondée par des soutiens de poids parmi lesquels l'acteur Jared Leto, Universal Music Group, WME et CAA Ventures, agence de talents très implantée dans le milieu de la musique et à Holywood. L'opération valorise Meerkat près de 52 millions de dollars  Son succès semble toutefois conditionné par sa capacité à s'affranchir de l'audience de Twitter. Facebook, WhatsApp et Instagram seront peut-être dans cette perspective des alliés tous trouvés.

Annonces Google