Barack Obama aura sa directrice de l'e-participation citoyenne


Une responsable de Google devrait rejoindre l'administration Obama en mars prochain pour y gérer un service en ligne de débats citoyens.

Barack Obama n'a pas encore nommé son Chief Technology officer (CTO), chargé de conduire la politique numérique des Etats-Unis. Le nouveau président américain devrait en revanche se doter d'une directrice de la participation citoyenne. C'est Katie Jacobs Stanton, product manager chez Google, qui devrait être nommée à ce poste et prendre ses fonctions en mars.

Les attributions de ce poste d'un genre nouveau à la Maison blanche sont encore floues. Katie Jacobs aurait vraisemblablement la charge de développer les outils nécessaires à l'expression des Américains sur le site de la présidence. Ces services permettraient aux internautes américains de questionner le président, ou de s'impliquer en soumettant leurs propres propositions.

Le choix de Katie Jacobs n'est pas un hasard. Chez Google, elle a travaillé au développement de Google Moderator, un outil de "débat virtuel" permettant de poser une question ou de voter sur les questions déjà existantes, le tout sur un sujet donné. Longtemps utilisé en interne, Moderator a été lancé en septembre 2008. Au sein de Google, Katie Jacobs a déjà travaillé sur des projets comme Open social ou Google Finance, qu'elle a lancé en 2006.

Cette nomination marque également les liens qui unissent Google et Barack Obama. Le PDG du moteur de recherche, Eric Schmidt n'a pas caché avoir soutenu à titre personnel le candidat démocrate lors de l'élection présidentielle américaine de 2008. Il fait d'ailleurs partie des conseillers de Barack Obama sur les questions technologiques et énergétiques. Eric Schmidt fut même pressenti au poste de CTO de l'administration américaine, offre qu'il a déclinée. Google a également été le principal bénéficiaire du budget e-pub de la campagne de Barack Obama.

Annonces Google