La consommation de biens culturels dominée par le streaming et Youtube

Une étude réalisée sur 5000 internautes pendant une semaine révèle que 84% d'entre eux ont eu recours au streaming quand seuls 49% ont téléchargé une œuvre.

La première source de consommation de biens culturels en France est le streaming, plus particulièrement à travers la plateforme Youtube. C'est ce que révèle l'enquête publiée par la Hadopi mercredi et réalisée avec Opinionway auprès de 5 000 internautes pendant une semaine. Interrogés sur leur consommation de films, musique, séries TV, livres et jeux vidéo en ligne, les internautes mettent en avant une forte utilisation des services de streaming.

84% des répondants affirment avoir eu recours au streaming pendant la semaine mais seuls 49% d'entre eux ont téléchargé au moins une œuvre. Au total, pendant la durée de l'enquête, 64 308 oeuvres ont été visionnées en streaming et 15 578 ont été téléchargées. La musique est de loin le bien culturel le plus consommé, avec plus de 23 titres par semaine et par consommateur en moyenne, dont 17 écoutés en streaming et 6 téléchargés. Concernant les films, les internautes en regardent environ deux par semaine et en téléchargent deux autres ; ils regardent trois séries en streaming et en téléchargent trois également ; lisent deux livres et en téléchargent deux ; et téléchargent en moyenne deux jeux vidéo.

La consommation gratuite est la plupart du temps privilégiée par les internautes. Si, pour la musique, 92% de la consommation en streaming et 66% de celle en téléchargement se fait sur des sites légaux, seuls 49% des films visionnés en streaming et 20% des films téléchargés le sont légalement.

La supériorité de Youtube parmi les services de streaming est écrasante dans certains secteurs, dominante dans la plupart. Pour la musique dématérialisée, tout d'abord : la plateforme concentre 54% de sa consommation en streaming. Plus étonnant, Youtube est aussi le service le plus utilisé pour télécharger des morceaux, grâce à la technique du "ripping" qui permet d'en extraire les données. Le site est également le plus prisé pour le visionnage de films en streaming, mais moins pour regarder les séries TV (7% des internautes seulement).

Annonces Google