Bonnes feuilles : Google, l'entonnoir Google et la puissance métonymique

 

" ... Carte des acteurs et territoires documentaires

Google et la puissance métonymique


La caractéristique principale de la toile mondiale n'est pas tant qu'elle a permis de rendre disponibles des milliards d'informations, mais surtout qu'elle a amené des millions d'utilisateurs à faire de la recherche d'information et de la recherche de documents une activité quotidienne. Dans cette tâche, les moteurs de recherche en général, et Google en particulier, sont généralement les seuls intermédiaires entre l'expression d'un besoin et sa partielle ou totale satisfaction.


En France, Google capitalise à lui seul plus de 84 % de l'audience du web (4). Malgré la présence et l'ancienneté de Yahoo!, les États-Unis accordent une part chaque jour plus importante à Google, avec 60 % des recherches estimées en août 2008 (5). La domination de Google ne se mesure pas simplement à l'aune des parts de marché qu'il représente, mais bien plus sûrement à son adoption généralisée, avec par exemple, le passage dans l'usage de l'expression Googler quelque chose ou quelqu'un qui désigne par métonymie l'ensemble du processus de recherche sur internet. Ce quasi-monopole est particulièrement problématique. Face à la surcharge informationnelle, un moteur est censé aider l'utilisateur en réinjectant de "l'ordre". La forme majoritaire de cet ordre documentaire, chez Google comme chez tous les moteurs majeurs, est encore celle de la "liste". Un modèle canonique, déjà longuement décrit par Jack Goody (6). On voit certes apparaître d'autres modes de représentation et de navigation au sein des résultats : cartographie (Kartoo, Grokker...), catégorisation (Exalead, Clusty...), ou recommandation (Amazon). Mais cela reste minoritaire et difficilement accepté par les usagers (7).


4 Nielsen Netratings, panel professionnel/privé, septembre 2008.
http://www.nielsen-netratings.com/resources.jsp?section=pr_netv&nav=1
5 http://www.nielsen-netratings.com/pr/pr_080922.pdf
6 La raison graphique, Jack Goody, Les Éditions de Minuit, 1979.
7 Recherche dans Google : Les trois premiers, sinon rien, Astrid Girardeau, Écrans, 9 septembre 2008, http://www.ecrans.fr/Recherche-dans-Google-Les-trois,5057.html

Google