Bonnes feuilles : Planète Google Quand Google indexe le monde

le produit google earth a été développé par la société keyhole, rachetée par
Le produit Google Earth a été développé par la société Keyhole, rachetée par Google en 2004 © Google

"... En 2004, Sergey Brin repéra une très petite entreprise dont le service en ligne accomplissait de très grandes choses : on pouvait avec lui voyager virtuellement n'importe où sur terre grâce à des images satellites qui produisaient une impression captivante. Il s'empressa de faire connaître cette merveilleuse technique à ses collègues de la direction de Google. Il interrompit une réunion de routine par une démonstration qui retint l'attention de tous. À l'aide de son ordinateur portable, il effectua un "survol" à haute altitude suivi d'un piqué sur le domicile de chacun des cadres présents dans la pièce.

 

Ce prodige requérait la manipulation d'énormes quantités de données numériques. Certains types d'informations peuvent être stockés de manière compacte, d'autres non. Les pages Web composées de texte occupent peu d'espace. En 1998, l'année de la fondation de Google, on pouvait stocker la totalité du World Wide Web sur des disques durs qui tenaient dans une chambre d'étudiant. Une telle compacité n'était possible que parce que la plupart des informations du Web se présentaient sous forme de texte. Mais si l'on songeait aux informations relatives au monde réel, celles qui couvrent les presque 150 millions de kilomètres carrés des terres émergées, il faudrait considérablement plus d'espace disque et de puissance de calcul. Les images satellitaires de la Terre constituent l'une des collections les plus volumineuses de tout l'univers numérique : elles ne se mesurent pas en gigaoctets, ni même en téraoctets, mais en pétaoctets, c'est-à-dire en millions de gigaoctets.

 

En montrant à ses collègues qu'on pouvait effectuer un vol virtuel n'importe où et sans effort à l'aide d'un simple ordinateur portable, Brin leur démontrait du même coup que la technologie avait évolué suffisamment pour que le grand public, avec des matériels ordinaires, puisse utiliser des bases de données de photos qui récemment encore étaient réservées à l'élite de la défense nationale. Pourtant, cela restait une nouveauté, moitié science, moitié divertissement, et rien de plus.

 

Brin voulait convaincre les autres que l'imagerie terrestre, une fois intégrée aux autres informations entreposées par Google, pourrait servir une intention plus ambitieuse : réorienter le point de départ des recherches d'informations, au propre et au figuré. Au lieu de partir d'une expression textuelle, l'utilisateur pourrait partir d'un lieu. Le globe lui-même pourrait devenir la structure organisatrice des informations. Cette idée allait conduire au lancement d'un nouveau produit, Google Earth ..."

Google / Sergey Brin