La bibliothèque virtuelle européenne ouvre à nouveau


Victime de son succès, Europeana avait dû fermer ses portes moins de 24 heures après son lancement. L'UE a cette fois quadruplé les capacités serveur du portail.


Après une première ouverture éclair, Europeana, la bibliothèque virtuelle européenne vient de rouvrir ses portes. Submergée de demandes d'internautes, Europeana.eu avait dû fermer moins de 24 heures après son lancement, le 20 novembre dernier. Ses concepteurs, qui avaient tablé sur 5 millions de visiteurs par heure, ont été surpris par les 10 millions de visiteurs à la mise en ligne du site. Cette fois, la capacité des serveurs a été quadruplée.

Ce sont plus de deux millions d'oeuvres culturell's numérisé's auxquels peuvent à nouveau accéder gratuitement les internautes sur un portail décliné en 21 langues. "L'objectif est d'atteindre voire de dépasser 10 millions d'oeuvres d'ici 2010", avait précisé Viviane Reding, commissaire européen en charge de la Société de l'information et des Médias, peu avant son lancement.

Fruit de la collaboration de plusieurs centaines d'institutions culturelles de l'Union européenne, Europeana a particulièrement bénéficié des contributions de la France, qui lui a fourni 52 % des œuvres mises à disposition. Pour l'instant, 1 % seulement du contenu des bibliothèques nationales européennes est numérisé, mais ce chiffre devrait atteindre 4 % d'ici 2012 (lire La bibliothèque numérique européenne va ouvrir ses portes, du 18/11/2008).

Annonces Google