La guerre des brevets entre Apple, Samsung et Google reprend de plus belle

Fort du rachat fin 2011 d'un portefeuille de plus de 6 000 brevets, un consortium dont Apple et Microsoft sont membres s'attaque à Google et Samsung.

En 2011, l'opérateur télécom, Nortel, était démantelé et son portefeuille de plus de 6 000 brevets mis aux enchères. Une bataille avait eu lieu alors, entre Google d'une part, et un consortium baptisé Rockstar, composé entre autres d'Apple, Microsoft, Blackberry et Sony. C'est ce dernier qui avait raflé la mise moyennant 4,5 milliards de dollars.

Aujourd'hui, la perte de cette bataille par Google pourrait avoir de lourdes conséquences dans la guerre juridique qui l'oppose à ses rivaux de toujours. Et pour cause, on apprend que Rockstar a déposé une série de plaintes pour violation de brevets, à l'encontre de Google, Samsung, Huawei, HTC et quatre autres.

La firme de Mountain View est épinglée pour l'utilisation de 7 brevets, parmi lesquels certains concernant le ciblage de la publicité en fonction des critères de recherche. Autrement dit le cœur même du modèle publicitaire de Google. Mis de côté, avec une offre de "seulement" 900 millions de dollars, Google déplorait alors ce qu'il pressentait comme une initiative pour verrouiller le marché. "Ce résultat est décevant pour quiconque croit que l'innovation ouverte est bénéfique aux usagers et favorise la créativité et la concurrence. Nous continuerons à travailler pour réduire le flot de litiges liés aux brevets qui affectent à la fois les innovateurs et les consommateurs", expliquait alors le géant de l'Internet.  

Microsoft / Google

Annonces Google